Danick Bastien et Joé Veronneau sont les producteurs derrière le spectacle de Boney M.

Une soirée disco à l'Amphithéâtre Cogeco

Un véritable voyage dans l'univers disco des années 70 et 80 est proposé samedi soir à l'Amphithéâtre Cogeco. Pour sa dernière soirée de l'été, la grande scène extérieure accueille Boney M., le groupe derrière les succès Daddy Cool, Rasputin et River of Babylon.
«Le party s'annonce très bien», lance à la veille du spectacle, Joé Veronneau, un des producteurs de ce spectacle. «La réception est bonne.»
Fait particulier, ce spectacle n'est pas produit par la Corporation des événements, les gestionnaires de l'Amphithéâtre, mais plutôt par Scène Momentum, une entreprise de production dirigée par Joé Veronneau et Danick Bastien. 
«C'est nous qui avons décidé de faire venir Boney M. au pays en premier. Des spectacles à Calgary et Winnipeg se sont ajoutés ce week-end», affirme M. Veronneau.
La première partie de Boney M. sera assurée par Famous, un groupe reconnu pour ses reprises de grands succès et leurs nombreux changements de costumes. «On voulait produire un spectacle disco, car il n'y avait pas eu ce style encore à l'Amphithéâtre Cogeco. On avait eu du rock, le Festival de blues, du pop avec Céline Dion et le Cirque du Soleil. Mais il n'avait pas eu encore de disco. On trouvait ça intéressant comme idée», ajoute le coproducteur. 
«Et Rythme FM a ensuite embarqué dans le projet avec nous. Il en est sorti un énorme party disco pour célébrer la clôture 2017 de l'Amphithéâtre Cogeco.»
Vendredi en fin de journée, il restait encore quelques billets de disponibles pour les places assises. Les producteurs espèrent bien que tous les billets auront trouvé preneurs avant l'ouverture des portes samedi. «On annonce quand même 33 degrés Celsius avec l'humidex samedi et nous sommes à la fin septembre», note Joé Veronneau. 
Les producteurs n'ouvriront pas l'espace gazonné de l'Amphithéâtre samedi soir. «Il n'y a pas de pare-intempéries pour protéger l'espace gazonné. On va alors s'en tenir aux places assises», ajoute le producteur. 
Très satisfaits de la réponse du public, les deux jeunes promoteurs sont déjà en discussion avec la Corporation des événements pour répéter l'expérience l'an prochain avec un autre spectacle. «Nous sommes déjà en discussion avec un artiste, mais il n'y a rien de signé», souligne M. Veronneau.