La préposée aux bénéficiaires touchée par la COVID-19 travaille au CHSLD Laflèche du secteur de Grand-Mère à Shawinigan.
La préposée aux bénéficiaires touchée par la COVID-19 travaille au CHSLD Laflèche du secteur de Grand-Mère à Shawinigan.

Une préposée aux bénéficiaires du CHSLD Laflèche de Shawinigan atteinte de la COVID-19 

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La direction du CIUSSS régional assure qu'elle prend les moyens pour éviter une propagation à l'intérieur d'un centre d'hébergement de Shawinigan où une préposée aux bénéficiaires a reçu un test positif de la COVID-19.

Cette préposée travaille au CHSLD Laflèche, du secteur de Grand-Mère. Elle n'a pas contracté la maladie sur son milieu de travail. Elle a subi un test de dépistage le 19 mars et a été aussitôt retirée de son lieu de travail. Le résultat positif a été reçu le 22 mars. À partir de ce moment, 25 résidents faisant partie d'une même aile et 19 employés ont été mis en isolement préventif.

«C'est une situation préoccupante. On met tout en œuvre pour que la transmission ne se fasse pas aux autres résidents», commente la docteure Marie-Josée Godi, directrice de la santé publique, lors d'une conférence de presse tenue mercredi à Trois-Rivières et présentée aux médias par visioconférence.

Les autorités ont déjà fait une enquête pour identifier les personnes qui sont à risque élevé, à risque moyen ou à risque faible. Les résidents isolés sont confinés à leur chambre. Leur température est prise quotidiennement. Des consignes ont été mises en place concernant l'alimentation afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de contamination.

«On ne sait pas si ces personnes sont positives ou pas. On est en attente des résultats», ajoute la docteure Godi, en précisant que la direction du CIUSSS envisage d'autres options pour bloquer le chemin à une éventuelle éclosion au sein de ce CHSLD qui compte 154 résidents.

35 cas

Trente-cinq cas de coronavirus ont été répertoriés, mercredi, au sein du territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec, soit une hausse de trois par rapport à mardi. De ce nombre, 10 sont notés à Trois-Rivières et neuf au Centre-de-la-Mauricie. La MRC de Drummond (8), la MRC d'Arthabaska (5) et la Vallée de la Batiscan (3) sont les autres secteurs des deux régions où on observe des cas de COVID-19.

La docteure Godi reconnaît d'emblée que des citoyens peuvent éprouver de l'anxiété dans l'attente du résultat d'un test de dépistage. Selon elle, le CIUSSS est en train de mettre en place un système pour communiquer les résultats aux personnes en attente.

«On sait qu'on est entré dans une étape critique. On remercie les Mauriciens et les Centriquois pour respecter ces mesures.»

Plus de critères

Le CIUSSS a élargi les critères de consultation. La toux, la fièvre et les difficultés respiratoires ne sont plus les seuls critères. Les gens qui ont un mal de gorge, qui ont de la difficulté avec leur odorat, des gens qui ont ces symptômes et qui habitent ou travaillent à Shawinigan ainsi que les travailleurs de la santé atteints de symptômes en font désormais partie.

«On a une grosse équipe de santé publique pour briser la chaîne de transmission», déclare la docteure Caroline Marcoux-Huard, médecin-conseil de la Direction de santé publique du CIUSSS MCQ.

Shawinigan est mentionnée comme lieu de contamination communautaire. Ce critère peut entrer dans l'évaluation d'une personne pour déterminer si elle doit passer un test de dépistage, mais cette dernière doit aussi présenter des symptômes s'apparentant au coronavirus.

Des équipements

Certains intervenants du domaine de la santé réclament davantage de matériel, notamment pour les infirmières et les préposés à domicile, en cette crise du coronavirus. Le président et directeur général adjoint du CIUSSS, Gilles Hudon, confirme que le CIUSSS est au seuil critique en matière d'accès à des équipements de protection individuelle comme les masques et les gants. Mais M. Hudon veut rassurer les employés qu'ils auront ce qu'il faut quand ils auront à intervenir avec des gens atteints de la COVID-19.

Même constat pour les uniformes pour les employés des secteurs critiques comme l'urgence. Le CIUSSS s'organise pour que ces employés obtiennent un uniforme et qu'ils aient un endroit pour changer leurs vêtements pour qu'ensuite le CIUSSS s'occupe du lavage de ces uniformes.

«On travaille là-dessus. Les commandes sont en cours et on aura une réponse rapidement», dit M. Hudon.

Pascal Bastarache, président du syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et des métiers CSN Mauricie et Centre-du-Québec, raconte avoir discuté de ce dossier mercredi avec des représentants de la partie patronale.

«C'est pour s'assurer qu'on ait des masques en quantité suffisante. Le CIUSSS est en attente d'une commande qui arrive la semaine prochaine. Présentement, on n'en manque pas, mais la prochaine commande est la bienvenue. Nos membres ont hâte, autant pour le désinfectant. On manque de désinfectant dans plusieurs services comme pour les soins à domicile», dit M. Bastarache, en mentionnant que des bouteilles de savon sont utilisées comme mesure alternative.

Toute en rappelant que l'analyse des tests de dépistage se fera à Trois-Rivières pour l'ensemble de la Mauricie et du Centre-du-Québec, M. Hudon a fait part de l'ajout de 150 lits.

«Je veux rassurer la population, souligne-t-il. Tous ceux qui ont besoin de recevoir des services les recevront.»

Si vous croyez avoir des symptômes de la COVID-19, vous devez contacter le 819 644-4545 pour obtenir les informations reliées à cette situation.