La musique sera désormais à l’honneur à Shawinigan avec l’ouverture de la nouvelle école à vocation musicale Félix-Leclerc destinée aux élèves du primaire et de la maternelle. Sur la photo: Julie Lefebvre, enseignante et responsable du programme de musique et Donald St-Onge, directeur de l’école.
La musique sera désormais à l’honneur à Shawinigan avec l’ouverture de la nouvelle école à vocation musicale Félix-Leclerc destinée aux élèves du primaire et de la maternelle. Sur la photo: Julie Lefebvre, enseignante et responsable du programme de musique et Donald St-Onge, directeur de l’école.

Une première école primaire à vocation musicale à Shawinigan

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Une école primaire à vocation musicale vient de voir le jour à Shawinigan.

L’école Félix-Leclerc, située sur la 111e rue, a en effet été inaugurée, mercredi soir, en présence de Jonathan Bolduc, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en musique en apprentissages, et de Jean-Yves Laforest, président de la Commission scolaire de l’Énergie. Au dire de M. Laforest, il s’agit d’ailleurs d’un grand rêve qui devient réalité. 

«La Commission scolaire inaugure enfin une école à vocation musicale. Et ce n’est pas n’importe quelle école. J’ai pris connaissance du projet pédagogique et je suis convaincu que l’école Félix-Leclerc saura répondre aux attentes de tous, des parents, du personnel, des élèves et de la communauté. Rien n’a été épargné pour faire en sorte que la créativité des élèves s’exprime dans un environnement stimulant et propice aux apprentissages», a-t-il déclaré. 

Ce type d’école à vocation spécialisée était demandée depuis longtemps par les parents. Il en existe d’ailleurs un peu partout au Québec, dont à Trois-Rivières. L’ensemble des matières, que ce soit le français, les mathématiques ou les sciences, y sera abordé d’une façon différente mais non moins stimulante. L’école alternative doit en effet répondre aux mêmes exigences pédagogiques que les écoles normales, de sorte que les enfants doivent acquérir les mêmes compétences. 

Dans le cas de l’école Félix-Leclerc, l’approche pédagogique qui est proposée permettra de reconnaître et de développer le talent musical de tous les élèves. Le contexte favorise l’exploration de nouvelles stratégies d’apprentissage. On souhaite que la formation musicale permette à l’élève de développer sa discipline personnelle, sa persévérance, sa concentration, et sa capacité à travailler en équipe. 

Que ce soit par l’apprentissage du chant choral, de la flûte à bec, des instruments de percussion, du violon, de la guitare ou du piano, chaque élève aura la chance de prendre en charge son développement et apprendra du même coup à gérer son stress et à développer le contrôle de soi par le biais de spectacles, de camps, de classes de maître. 

Des partenariats avec les Ateliers et l’Orchestre symphonique des jeunes Philippe-Filion, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Conservatoire de musique de Trois-Rivières, des artistes de la région, la communauté et les parents permettront aussi d’élargir leurs horizons. 

Les élèves devront non seulement s’investir dans l’apprentissage de la musique mais ils deviendront aussi les producteurs de leurs événements artistiques. Ils exploreront en effet les métiers de décorateurs, techniciens, concepteurs, publicistes, dessinateurs, animateurs, acteurs, chanteurs, instrumentistes, scénaristes, réalisateurs. 

L’école présentera d’ailleurs son premier concert le 12 décembre à la salle Philippe-Filion du Centre des arts de Shawinigan.