Bénédicte Taillefait, intervenante au CALACS, et Olivier Malo, vice-recteur aux ressources humaines, ont présenté la nouvelle politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel. Derrière, nous voyons les membres du comité institutionnel permanent qui on prit part au développement de la politique.

Une politique et un service contre les violences à caractère sexuel à l'UQTR

TROIS-RIVIÈRES — L’Université du Québec à Trois-Rivières a présenté, lundi, sa nouvelle politique et son nouveau service d’aide visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel.

À l’aide de cette initiative ayant comme slogan «Ensemble pour un milieu sans violence à caractère sexuel», l’UQTR veut devenir un exemple dans la lutte contre cette problématique.

En vigueur depuis le 1er août dernier, cette politique a été instaurée conformément à la Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur. La loi en question prévoit l’obligation d’adopter une politique.

La politique de la maison d’enseignement trifluvienne inclut un code de conduite. Il doit être respecté par toutes les personnes ayant une relation pédagogique ou d’autorité si elles entretiennent des liens intimes, tels qu’amoureux ou sexuels, avec un membre de la communauté universitaire. Elle comprend aussi un encadrement ayant pour objectif d’éviter toute situation où ces liens et relations pourraient nuire à l’objectivité et l’impartialité ou favoriser l’abus de pouvoir et la violence à caractère sexuel.

Il est possible de la consulter sur le site www.uqtr.ca/violences-sexuelles.

Le Service d’aide visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel a quant à lui pour mandat de soutenir les personnes dans la recherche d’information ou des ressources en fonction de leur situation. Ce service d’aide est offert par le CALACS (Centre d’aide et de lutte contre les violences à caractère sexuel) de Trois-Rivières et se trouve sur le campus trifluvien. Pour contacter le service, il suffit d’appeler au 819 376-5011 poste 5076 ou au 819 376-5076 ou d’écrire à violences.sexuelles@uqtr.ca.