Éric Lord, Jean-François Aubin, Jean Lamarche et (derrière) Pierre-Benoît Fortin et le marathonien Patrick Charlebois.

Une pause de la course... au pas de course

TROIS-RIVIÈRES — Les quatre candidats à la mairie de Trois-Rivières ont pris une pause de la campagne et des hostilités lundi après-midi afin de s’offrir une petite escale santé. Dans le cadre de l’événement «Le Buzz, on bouge», une initiative de l’organisme Trois-Rivières en action et en santé (TRAS), les quatre candidats ont relevé le défi d’un tour de piste à la course dans le parc Champlain, au centre-ville de Trois-Rivières.

Cette rencontre improbable mais fort sympathique a été initiée par le marathonien Patrick Charlebois, qui a accepté d’être le porte-parole de l’événement «Le Buzz, on bouge!» Cet événement se tiendra le 2 mai prochain à Trois-Rivières, moment auquel toutes les entreprises, organisations communautaires et sportives, établissements scolaires, services de garde éducatifs de même que la population en général seront appelés à sortir dehors quinze minutes, soit à la pause du matin ou encore sur l’heure du dîner, pour effectuer une activité physique pendant quinze minutes.

«Le Buzz, on bouge» se tient dans le cadre de la Journée nationale du sport et de l’activité physique, et vise à rappeler qu’il y a de nombreux bienfaits à s’activer, de même qu’à donner le goût aux gens de bouger durant toute l’année.

«J’ai remarqué à travers les années que l’école et la société font un excellent travail d’éduquer les enfants à adopter de saines habitudes de vie. Lorsque les jeunes se retrouvent en milieu collégial et universitaire, puis sur le marché de l’emploi, le défi est tout autre. Nous devons continuer à envoyer un message fort pour les inciter à bouger, à manger convenablement et vivre en santé», a déclaré Patrick Charlebois, qui est également commissaire à la Commission scolaire Chemin-du-Roy et père de famille.

Jean-François Aubin, Pierre-Benoît Fortin, Jean Lamarche et Éric Lord se sont donc élancés pendant quelques minutes pour faire un petit jogging dans le parc Champlain, histoire de donner un peu de visibilité à l’événement, mais également pour lancer eux-mêmes un message à titre d’aspirants à la mairie, eux qui sont désormais conscients du rôle public qu’ils souhaitent vouloir jouer et de l’exemple qu’ils doivent donner.

L’an dernier, plus de 750 personnes ont participé au «Buzz, on bouge», note la kinésiologue du CIUSSS Mauricie et Centre-du-Québec, Émilie Perreault-Imbeault. «C’est une occasion de faire sortir un grand nombre de Trifluviens et de leur démontrer que 15 minutes d’exercice extérieur, à profiter du soleil, du vent, ça fait tellement du bien et ça peut facilement être inclut dans nos horaires», note Mme Perreault-Imbeault.

Lors de la journée du 2 mai, un concours sera également organisé parmi toutes les personnes qui enverront une photo de leur pause active sur le Facebook de l’événement «Le Buzz, on bouge», et plusieurs paniers santé seront tirés à la fin de la journée.

Quant aux candidats à la mairie, la dernière semaine de campagne étant un véritable sprint, ils ont tous été gentilshommes et ont préféré courir côte à côte plutôt que de tenter de terminer le premier. Un scénario qui ne devrait pas se reproduire bien souvent d’ici l’élection de dimanche...