Heidi Levasseur

Une pause à la maison pour Heidi Levasseur

Arrivée juste avant la pluie torrentielle qui s'est abattue sur la région mardi après-midi, Heidi Levasseur a été reçue chaleureusement par une foule d'une quarantaine de personnes, parmi lesquelles figuraient ses parents, qu'elle revoyait pour la première fois depuis le début du défi. Des retrouvailles émouvantes juste avant de prendre une pause d'une journée chez elle, à Trois-Rivières, avant de poursuivre son périple vers Québec dans les eaux du Saint-Laurent demain.
La nageuse assure que les 34 kilomètres entre Louiseville et le quai de Sainte-Angèle-de-Laval, qu'elle a parcourus dans un temps de 6 h 15, étaient nettement plus faciles que le trajet de lundi sur le lac Saint-Pierre. «Ça a super bien été, c'était numéro un et en plus on est arrivés juste avant l'orage.» Elle raconte toutefois que le départ s'est fait avec un peu de retard en raison du vent et du manque d'eau près du rivage, ce qui a créé quelques problèmes pour quitter le large mardi matin.
Un souper-bénéfice était organisé mardi soir à l'Hippodrome de Trois-Rivières sous la présidence d'honneur du responsable des opérations, François Carignan. Les courses de chevaux lui étaient d'ailleurs toutes dédiées pour cette occasion. Chacun des huit défis qu'elle a réalisés ont été associés à une cause. Cette fois-ci ce sont les banques alimentaires qu'elle souhaitait aider, en amassant des fonds et des denrées non périssables pour les organismes d'aide alimentaire locaux tout au long de son parcours.
Après ces trois premiers jours de nage intensive, la seule sortie prévue pendant cette journée de repos est le lancer protocolaire au match des Aigles Can-Am ce soir. Elle en profitera donc pour se détendre un peu et pour vérifier si tout va bien dans l'organisation. Sans dire que le reste du défi sera facile, elle réitère en disant que le plus difficile est certainement derrière.
À noter aussi qu'il y aura un changement de l'équipe de pilotes qui la suit en bateau. Pierrot Caron et Luc Lavoie ont donc terminé leur aventure hier, pour laisser la relève demain à Sylvain Bertrand et Gilles Vandal, tous des pilotes retraités bénévoles.
Heidi Levasseur souhaite léguer un message d'espoir en invitant les gens à poursuivre leurs rêves, notamment par le biais de conférences.
Il est possible de la suivre par son site Internet: heidilevasseur.ca.