Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le CIUSSS MCQ a augmenté de 37 à 65 le nombre de plages quotidiennes à la clinique désignée de dépistage au centre Avellin-Dalcourt à Louiseville.
Le CIUSSS MCQ a augmenté de 37 à 65 le nombre de plages quotidiennes à la clinique désignée de dépistage au centre Avellin-Dalcourt à Louiseville.

Une offensive de dépistage dans la MRC de Maskinongé

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Louiseville — Avec une cinquantaine de cas de COVID-19 qui se sont déclarés depuis le début du mois de février, la MRC de Maskinongé fera l’objet d’une offensive de dépistage au cours des prochains jours.

C’est que les analyses épidémiologiques n’ont pas été en mesure d’identifier la source exacte d’une trentaine de cas qui se sont déclarés au cours des derniers jours. «Ce qui veut dire que la transmission se fait dans la communauté», explique l’agent d’information du CIUSSS MCQ, Guillaume Cliche.

«La façon d’identifier rapidement les cas potentiellement positifs et ensuite leurs contacts et éviter la propagation plus importante dans la communauté c’est par le dépistage», continue-t-il.

«C’est pour ça qu’on invite la population à se faire dépister dès qu’ils ont été en contact ou qu’ils présentent le moindre petit symptôme qui peut être associé à la COVID. Un petit nez qui coule, une gorge qui gratte, ça peut paraître anodin, mais ce peut aussi être la COVID. Il ne faut donc pas prendre de chance. Le dépistage est très rapide. On peut avoir son résultat en 24 heures.»

Le CIUSSS MCQ a donc augmenté de 37 à 65 le nombre de plages quotidiennes à la clinique désignée de dépistage au centre Avellin-Dalcourt à Louiseville pour cette semaine. Pour prendre rendez-vous, la population peut utiliser la plateforme de dépistage de la COVID-19 (cv19quebec.ca) ou appeler au 1-877-644-4545.

Pour éviter que la distance soit un frein pour les gens de Saint-Alexis-des-Monts et des municipalités aux alentours, une clinique mobile de dépistage sera déployée mardi, mercredi et jeudi, à la Salle communautaire de Saint-Alexis-des-Monts. La population pourra s’y rendre sans rendez-vous de 14 h à 18 h.

«On va analyser par la suite si c’est nécessaire de mettre d’autres actions en place», assure l’agent d’information du CIUSSS MCQ, Guillaume Cliche.

Il s’agit d’une troisième offensive du genre que le CIUSSS MCQ mène depuis de début de l’année. Au début janvier, les efforts avaient été concentrés à Drummondville où la situation était particulièrement préoccupante.

«On avait pu identifier, à Drummondville, qu’il y avait beaucoup de cas associés aux milieux de travail. On avait donc fait des approches auprès des Chambres de commerce et des milieux de travail pour encourager le personnel à se faire dépister», raconte Guillaume Cliche.

Une autre offensive avait été déployée à La Tuque, à la mi-janvier, alors que le taux de nouveaux cas étaient élevés pour le nombre de personnes qui résident en Haute-Mauricie. Les gens de La Tuque avaient d’ailleurs répondu à l’appel en grand nombre. Le nombre de tests avait même atteint plus de 90 dépistages dans les jours qui avaient suivi.