Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, présente le slogan «Bas du Cap, simplement captivant». Il est accompagné derrière de Marc-André Godin, le coordonnateur à la gestion des programmes et des projets de redéveloppement à la Ville de Trois-Rivières, de Marie-Line Sauvé, commissaire industrielle à Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières, ainsi que de Sabrina Roy, conseillère municipal du district de la Madeleine.
Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, présente le slogan «Bas du Cap, simplement captivant». Il est accompagné derrière de Marc-André Godin, le coordonnateur à la gestion des programmes et des projets de redéveloppement à la Ville de Trois-Rivières, de Marie-Line Sauvé, commissaire industrielle à Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières, ainsi que de Sabrina Roy, conseillère municipal du district de la Madeleine.

Une nouvelle vie pour le boulevard Sainte-Madeleine

Trois-Rivières — La pandémie n’empêchera pas la Ville de Trois-Rivières à poursuivre ses efforts de revitalisation du bas du Cap. Plusieurs mesures ont été annoncées mardi, dont le retranchement de deux voies sur le boulevard Sainte-Madeleine. Cette artère commerciale subira aussi dès cette semaine une transformation pour permettre l’aménagement d’une piste cyclable.

«On carbure à la grande réfection du boulevard Sainte-Madeleine dans les prochaines années», affirme Marc-André Godin, le coordonnateur à la gestion des programmes et des projets de redéveloppement à la Ville de Trois-Rivières.

Un tout nouveau marquage du boulevard Sainte-Madeleine doit apparaître dans les prochains jours et du nouveau mobilier urbain doit être installé au courant de l’été. Les automobilistes retrouveront quant à eux un boulevard avec deux voies de moins.

«Vous voyez aujourd’hui un boulevard qui est l’héritage du passé. C’était l’autoroute dans les années 60 et 70, jusqu’à l’arrivée de l’autoroute 40. Et nos études de circulation nous démontrent qu’il n’y a plus la nécessité de maintenir quatre voies de circulation», ajoute Marc-André Godin.

«On revient avec le marquage à deux voies et avec une piste cyclable pour donner un peu d’espace à ceux qui privilégient les déplacements actifs. On va sécuriser le boulevard et favoriser la fréquentation des commerces.»

Ce nouveau marquage de la voie n’est qu’une première étape, indique la Ville, vers une plus grande transformation du boulevard Sainte-Madeleine.

«Le chemin du Roy comme on le connaît maintenant est pratiqué par des cyclistes. On s’ajuste à une réalité existante», ajoute de son côté le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

La Ville assure toutefois que l’aménagement de la piste cyclable cet été n’aura aucune influence sur les espaces de stationnement.

Afin d’attirer de jeunes familles à s’établir dans ce secteur de Cap-de-la-Madeleine, la Ville bonifie également son programme d’accès à la propriété en ajoutant 50 000 $. En quelques mois, les 100 000 $ déjà attribués à ce programme ont permis à six jeunes familles d’acheter des résidences dans le bas du Cap.

«Qu’on se donne les moyens d’aller chercher des familles, c’est la base», estime M. Lamarche.

Par ailleurs, la commissaire industrielle à Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières, Marie-Line Sauvé, indique que le bas du Cap représente un secteur où l’on retrouve des commerces distinctifs qui valent la peine d’être découverts. «En 18 mois, huit nouveaux commerces se sont établis dans le bas du Cap», indique-t-elle pour démontrer l’attrait commercial de ce secteur de Trois Rivières.

Au cours des prochaines semaines, nous verrons apparaître sur des autocollants ou des affiches le slogan «Bas du Cap, simplement captivant». On pourra lire ce slogan entre autres sur le panneau d’accueil de la Ville à l’entrée du quartier, à l’intersection des rues Fusey et Duplessis. Cette initiative du comité de revitalisation du bas du Cap est lancée pour que les commerçants montrent leur appartenance à leur quartier.