Pas moins de 111 bénévoles ont mis la main à la pâte lors de cette journée très occupée.

Une nouvelle réglementation nuisible?

TROIS-RIVIÈRES — L’organisme COMSEP avait posté des bénévoles un peu partout sur des coins de rue de Trois-Rivières afin de recueillir les dons du public. En tout, les bénévoles ont amassé 22 704 $. COMSEP estime toutefois que la nouvelle réglementation de la Ville concernant la sollicitation aux automobilistes a grandement nui à sa collecte.

«Cette nouvelle réglementation de la Ville de Trois-Rivières n’a pas permis à COMSEP d’obtenir des résultats semblables aux années antérieures qui se situaient plutôt en moyenne autour de 25 000 $», dénonce la directrice générale de COMSEP, Sylvie Tardif.

Au lieu de débuter à 7 heures comme lors des années précédentes, les bénévoles ont pu solliciter les automobilistes dès 8 h. De plus, la Ville a attribué un coin de rue de moins que l’année passée. Les bénévoles n’étaient donc présents qu’à six intersections.

«Avec les règles de l’an dernier, nous aurions obtenu nos meilleurs résultats à vie. Ça prouve que sur les six coins de rue sur lesquels nos équipes ont œuvré, les gens ont été très généreux de leurs dons et aussi de leurs commentaires positifs à notre égard. Compte tenu des circonstances, nous sommes plus que satisfaits des résultats», ajoute Sylvie Tardif.

Pas moins de 111 bénévoles ont mis la main à la pâte lors de cette journée très occupée. «L’argent recueilli servira à poursuivre le travail pour notre programme de réussite scolaire des enfants et dans nos ateliers d’alphabétisation», explique la directrice générale de COMSEP.

Insatisfaits du nouveau règlement sur la sollicitation des automobilistes, des représentants de COMSEP iront à la rencontre prochainement de représentants de la Ville de Trois-Rivières pour échanger avec eux sur les impacts négatifs. Toutefois, cette nouvelle réglementation n’a pas que des points négatifs. Les bénévoles se sont sentis plus en sécurité que lors des années précédentes.