De gauche à droite: Roxanne Paquin, présidente du conseil d’administration de l’Évasion, Caroline Rousseau, utilisatrice et Danie Juneau, directrice générale de l’Évasion.

Une nouvelle maison de répit

Trois-Rivières — L’organisme l’Évasion, qui propose des services de gardiennage et d’accalmie pour les personnes handicapées, a procédé à l’inauguration d’une deuxième maison de répit à Trois-Rivières. Effectivement, la Maison Louise Beaurivage permettra d’ajouter cinq places en répit de 24 heures ou plus pour les enfants âgés entre 0 et 16 ans. L’ouverture officielle de cette dernière est prévue à compter du 26 mars prochain.

L’ouverture de cette seconde maison se veut une façon de répondre à la volonté du CIUSSS-MCQ d’augmenter le nombre d’usagers et le nombre d’heures. Ainsi, le conseil d’administration de l’Évasion a décidé de se porter acquéreur d’une deuxième demeure. Située au 570 rue Alfred-Cambray dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, elle s’ajoutera donc à l’offre de 12 places de la Résidence Armand Dionne.

«Dans un premier temps, nous avions décidé d’agrandir la Résidence Armand Dionne. Cependant, nous avons réalisé que physiquement ce n’était pas possible. C’est à ce moment-là que le conseil d’administration a envisagé la possibilité d’acheter une autre maison. Les services sont donc offerts dans un cadre de type familial et les résidents profitent d’activités variées et stimulantes lors de leur séjour», explique Danie Juneau, directrice générale de l’Évasion.

Ces cinq nouvelles places seront dédiées aux familles ayant un ou des enfants présentant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique sans problème de mobilité important.

Le conseil d’administration a également invité la population à une journée portes ouvertes le dimanche 18 mars prochain de 13 h 30 à 16 h.

Un service essentiel
Ces services visent à éviter l’épuisement des membres de la famille de la personne ayant des incapacités et donc favoriser son maintien à domicile.

Pour Caroline Rousseau, dont le fils fréquente l’Évasion depuis maintenant cinq ans, il s’agit d’un service essentiel.

«En tant que famille, en tant que maman et en tant que papa, à certains moments nous avons besoin de souffler pour pouvoir continuer parce que ce n’est pas toujours évident. Une maison de répit, c’est du bonbon pour nous. C’est nécessaire et ça nous prend ça. Je crois que ça vient apporter un plus à toute la famille», soutient-elle.

À ce jour, 194 familles ont eu recours au service de maison de répit hors domicile, et ce, pour un total 10 435 séjours qui représentent pas moins de 583 790 heures de répit.

De plus, ce sont 160 familles qui ont profité du service de gardiennage, d’aide aux devoirs ou d’accompagnement totalisant 47 658 heures.

Le financement des services offerts par l’Évasion est assuré par le CIUSSS-MCQ dans le cadre du programme de soutien à domicile of- frant une aide financière aux organismes communautaires ainsi que par les contributions des familles utilisatrices des services.

Pour de plus amples informations, les personnes intéressées peuvent communiquer avec Danie Juneau au 819-691-2471.