Le Fonds Gilles-Rousseau de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières a procédé mardi au lancement de sa campagne annuelle «»Une moustache pour mon CH. Sur la photo, on retrouve à gauche Marie-Eve Croteau, coordonnatrice du développement à la Fondation RSTR, Mario Fournier, directeur général et directeur de la programmation chez Bell Média Trois-Rivières, Mathieu Maltais, directeur des planificateurs financiers à la Banque Nationale et à droite, le Dr Alain Maillette, urologue au centre hospitalier régional de Trois-Rivières et président du Fonds Gille-Rousseau.
Le Fonds Gilles-Rousseau de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières a procédé mardi au lancement de sa campagne annuelle «»Une moustache pour mon CH. Sur la photo, on retrouve à gauche Marie-Eve Croteau, coordonnatrice du développement à la Fondation RSTR, Mario Fournier, directeur général et directeur de la programmation chez Bell Média Trois-Rivières, Mathieu Maltais, directeur des planificateurs financiers à la Banque Nationale et à droite, le Dr Alain Maillette, urologue au centre hospitalier régional de Trois-Rivières et président du Fonds Gille-Rousseau.

Une moustache pour mon CH: des moustaches pour la cause malgré les masques

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Ce n’est pas parce que le masque est obligatoire dans les lieux publics que la moustache n’aura pas la cote au cours du mois prochain, bien au contraire. En effet, puisque le cancer de la prostate ne prend pas de pause, le Fonds Gilles-Rousseau de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) a tout de même procédé mardi au lancement de sa campagne annuelle «Une moustache pour mon CH».