Une dizaine de militants syndicaux ont distribué, mardi midi, devant les bureaux du ministre Jean-Denis Girard, des invitations aux passants à une grande marche sous le thème «Femmes en marche pour l'égalité» qui se tiendra le 8 mars à Trois-Rivières.

Une marche contre l'austérité le 8 mars à Trois-Rivières

Une dizaine de militants syndicaux ont distribué, mardi midi, devant les bureaux du ministre Jean-Denis Girard, des invitations aux passants à une grande marche sous le thème «Femmes en marche pour l'égalité» qui se tiendra le 8 mars à Trois-Rivières.
La population de toute la Mauricie et du Centre-du-Québec, incluant Drummondville et Victoriaville, est invitée à cette activité contre l'austérité.
Le départ est prévu à 10 h du stationnement à côté du poste de la Sécurité publique de Trois-Rivières, 2250, boulevard Des-Forges, coin Papineau. La fin de l'activité, qui se veut familiale et animée, indiquent les organisateurs, est prévue pour midi.
Il s'agit d'une marche de 1,7 km qui a pour but de manifester contre tous les effets négatifs des mesures d'austérité du gouvernement Couillard qui touchent particulièrement les femmes.
Environ 300 à 400 personnes sont attendues.
Une soupe sera servie devant les bureaux de M. Girard.
«Les femmes sont largement victimes des mesures d'austérité» parce qu'elles sont très présentes dans le milieu de l'éducation et de la santé, explique Paul Lavergne, président du Conseil central CSN du Coeur du Québec. D'autres activités contre l'austérité sont à prévoir dans la région au cours des prochaines semaines, dit-il.
Claude Audy, vice-président régional de la FSSS-CSN indique que les effets des mesures d'austérité ne sont pas perceptibles tout de suite. «Ce que la population doit comprendre, c'est que c'est à long terme qu'on va les voir», prévient-il.