La 11e guignolée du Centre de pédiatrie sociale n’aura pas lieu dans les rues de Trois-Rivières comme les autres années, pandémie oblige, mais se concentrera en ligne avec un tout nouveau concept.
La 11e guignolée du Centre de pédiatrie sociale n’aura pas lieu dans les rues de Trois-Rivières comme les autres années, pandémie oblige, mais se concentrera en ligne avec un tout nouveau concept.

Une guignolée virtuelle pour le Centre de pédiatrie sociale

Marc-André Pelletier
Marc-André Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières (CPSTR) a lancé sa traditionnelle guignolée lundi, qui se tiendra, cette fois, de façon virtuelle jusqu’au 12 décembre sous le thème «La famille autour des enfants» et dont l’objectif sera d’amasser 40 000$ pour soutenir les enfants en situation de vulnérabilité et leurs familles.

Pour l’édition 2020, la 11e, un nouveau concept est créé : la communauté peut, seule ou en équipe, donner selon quatre catégories, soit «Le membre de la grande famille» pour ceux qui veulent contribuer individuellement à hauteur de 100$ et moins; «La petite famille», destinée à deux personnes qui se mettent ensemble pour amasser au moins 500$; «La famille recomposée», qui concerne cinq personnes qui s’associent pour amasser au moins 1000$ et enfin, «La famille élargie», qui met en scène 10 personnes qui ont pour objectif d’amasser plus de 1000$.

«Le contexte de pandémie nous oblige à nous réinventer cette année. Pour nous, il était crucial de tenir la guignolée, car les montants recueillis vont nous permettre de maintenir nos services au profit des enfants qui en ont tellement besoin, encore plus aujourd’hui. On souhaite que la communauté réponde généreusement comme elle le fait chaque année» mentionne Alain Lemieux, président du conseil d’administration du CPSTR.

Pour Yvana Labouba, directrice du développement au Centre de pédiatrie sociale, il était impossible de rester les bras croisés.

«La pandémie exacerbe les besoins. On sait qu’il faut agir et rester présent parce que les besoins, eux, sont là. Les enfants ont besoin de nous plus que jamais. Nous avons cette année un défi de visibilité parce que la pandémie fait que nous ne pouvons aller dans les rues, mais on avait deux choix: on est créatif et on va vers le virtuel ou on annule. Tous les moyens sont en place pour que les gens puissent donner et si la santé publique nous le permet éventuellement, nous serons en mesure d’aller dans les rues recueillir les dons.»

Il est possible d’effectuer un don via le site web de l’organisme, en textant le mot «Enfant» au 30333, en se rendant chez les différents partenaires en utilisant une application pour scanner le code QR ou encore par la poste.

Les dons amassés permettent de venir en aide à plus de 300 familles.