Yany Desjardins-Boisvert, enceinte de 35 semaines, est une des sinistrées de l’incendie d’un immeuble de la 7e Avenue à Grand-Mère.

Une générosité bienvenue pour une femme enceinte

SHAWINIGAN — À moins de deux semaines de son accouchement, Yany Desjardins-Boisvert a tout perdu dans l’incendie de l’immeuble où elle habitait dans le secteur Grand-Mère, à Shawinigan. Depuis l’incendie du bâtiment de la 7e Avenue mercredi, la femme enceinte a été témoin de la générosité de la population qui se serre les coudes.

Enceinte de 35 semaines et à deux semaines de son accouchement planifié, Yany Desjardins-Boisvert rêvait d’une belle chambre aux couleurs de Minnie Mouse pour la petite Romy. «Elle était toute prête sa chambre. Elle était entièrement décorée de Minnie Mouse. J’ai même attendu jusqu’à la 31e semaine pour trouver la couverture que je voulais pour la chambre du bébé», confie la femme qui devra aménager une autre chambre pour sa fille.

L’immeuble qui comptait plusieurs appartements a été entièrement détruit par l’incendie. Quelques jours après l’incendie, il ne reste qu’un tas de débris. La seule chose que Yany Desjardins-Boisvert a pu récupérer est l’urne contenant les cendres de son père. «Avant que l’immeuble tombe à terre, un pompier est allé la chercher», souligne-t-elle avec reconnaissance. «Elle a changé de couleur, mais ce n’est pas grave, j’ai au moins pu la récupérer. Parce qu’on n’a plus rien.»

Sans logement depuis le sinistre, Yany Desjardins-Boisvert peut heureusement compter sur la générosité de son beau-frère qui lui offre un appartement meublé le temps qu’elle puisse retomber sur ses pattes. «Je n’ai pas besoin de me stresser encore plus pour ça. Je le remercie vraiment beaucoup. J’accouche quand même dans 15 jours. Ça m’enlève un poids et ça m’évite d’être barouettée avec mon bébé», précise la femme du secteur Grand-Mère qui a aussi une autre fille de 10 ans. «Elle avait des choses chez moi qu’elle a perdues dans l’incendie.»

Les tristes événements qui affligent les sinistrés comme Yany Desjardins-Boisvert, qui n’avait pas d’assurances, ont touché plusieurs personnes qui souhaitaient leur venir en aide. Des organismes comme le Centre d’entraide aux rayons de soleil, situé dans le secteur Grand-Mère, ont réuni des dons pour leur venir en aide.

«J’ai déjà eu plein de dons pour le bébé», précise Mme Desjardins-Boisvert. «Il y a aussi le Centre d’action bénévole de Grand-Mère qui veut rencontrer tous les sinistrés, huit adultes et deux enfants, mardi prochain pour nous faire un don.