Une firme à engager pour le Parc nature et culture

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton fait un pas de plus vers la réalisation de son plan de développement de son terrain situé à l’arrière de sa nouvelle bibliothèque. Une firme sera embauchée prochainement afin de soutenir la Municipalité dans son projet de Parc nature et culture.

Le projet de quelque 800 000 $ prévoit l’aménagement d’installations offrant des activités récréatives et culturelles. Sentiers pédestres, présentation de spectacles, accès à la rivière Yamachiche en passant par le terrain de la fabrique, ce parc se veut un complément à l’offre touristique.

Charline Plante, conseillère municipale, soutient que le financement du projet est complété. La Municipalité passe à l’étape de sortir le devis qui servira à engager une firme spécialisée dont le mandat sera d’établir un plan d’aménagement. «Cette firme va proposer des choses, tenir des consultations avec la population. On veut un parc rassembleur», raconte Mme Plante, en précisant que, tout dépendant des propositions présentées, le conseil veut commencer les travaux cette année.

Le développement du tourisme culturel et récréatif est visé par ce projet, mais aussi le développement du tourisme religieux. La canonisation attendue du Père Frédéric susciterait assurément de l’intérêt auprès d’une certaine clientèle qui souhaitera visiter le calvaire de Saint-Élie. Le Père Frédéric est à l’origine du calvaire. «Ce sera un lieu de pèlerinage, note Mme Plante. On veut aider la fabrique dans la mise en lumière de tout ça.»

Quelque 85 % du budget total est amassé. Le principal partenaire financier est le gouvernement du Québec qui a annoncé, l’été dernier, un octroi de 545 200 $. La Municipalité de Saint-Élie a une part de 105 000 $ qu’elle compte bien réduire au minimum en allant chercher des commandites privées locales et régionales.