De gauche à droite: Mélanie Lethiecq, secrétaire-réceptionniste de l’AHAM, François Dubois, président, et Marie-Pier Ringuet, coordonnatrice aux activités.

Une fête de Noël pour briser l’isolement des handicapés

TROIS-RIVIÈRES — Les membres de l’Association des handicapés adultes de la Mauricie (AHAM) fêtaient samedi leur traditionnel dépouillement de l’arbre de Noël, au Centre communautaire des Ormeaux, à Cap-de-la-Madeleine. Cet événement, qui en est à sa 67e édition, vise à les rassembler, mais aussi à offrir à nombre d’entre eux la seule fête de Noël qu’ils vivront cette année.

Si Noël se fête habituellement en famille, entouré des gens que l’on aime, tous n’ont pas la chance de vivre une telle expérience à l’approche du 25 décembre. Pour de nombreuses personnes handicapées, cette fête se vit malheureusement dans la solitude.

«On parle beaucoup des personnes âgées, mais les personnes handicapées aussi, la majorité, sont laissées à elles-mêmes, déplore François Dubois, président de l’AHAM. Il y en a beaucoup qui vivent dans des résidences d’accueil, mais c’est un peu le même phénomène que les personnes âgées. Elles n’ont pas beaucoup de visite, pas beaucoup de famille. Nous, les organismes, on est là pour les accueillir, faire des activités avec eux et avoir une fête comme aujourd’hui pour eux autres.»

Les quelque 110 membres de l’AHAM qui ont répondu à l’invitation ont eu droit à un repas traditionnel de Noël, avec tourtière et pâtés. Puis, le père Noël - le vrai, insiste François Dubois - est venu en personne avec la Fée des étoiles pour remettre leur cadeau, d’une valeur de 15$ à 30$, aux membres de l’association.

«Ça fait plus de 50 ans qu’on organise un tel événement pour nos membres, souligne M. Dubois. C’est un rendez-vous qu’ils attendent depuis plusieurs semaines. Il y a des étoiles dans leurs yeux et des sourires sur leur visage.»

Environ 200 personnes étaient présentes samedi au Centre communautaire des Ormeaux, incluant les membres de l’AHAM, des bénévoles et plusieurs dignitaires, dont Sonia LeBel, députée de Champlain, et Jean Boulet, député de Trois-Rivières. Ces derniers ont pris part au service de la nourriture et ont contribué financièrement à l’organisation de l’événement. Le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, était aussi au nombre des invités.

M. Boulet s’est également réjoui de l’effet positif qu’aura la bonification de la prestation d’aide sociale aux personnes inaptes au travail ou ayant de sévères contraintes à l’emploi, qu’il a annoncée la semaine dernière, sur un grand nombre de personnes handicapées en Mauricie. «On vise l’intégration de ces personnes dans la société, mentionne celui qui est également ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. C’est important de s’occuper de ces gens-là, surtout dans une société individualiste comme la nôtre.»