Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, a procédé à la première pelletée de terre en vue de la construction du colisée du District 55.

Une équipe de hockey pour 2020-2021

TROIS-RIVIÈRES — Alors que l’on procédait, lundi matin, à la première pelletée de terre officielle menant à la construction du nouveau colisée du District 55, le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque y est allé d’une promesse audacieuse quant à cet équipement sportif, qui devrait être livré à la fin de l’année 2019. «Il y aura une équipe de hockey dans ce colisée pour la saison 2020-2021».

Le maire a en effet dévoilé, en mêlée de presse, que des discussions avaient lieu avec différents partenaires pour qu’une équipe puisse élire domicile au colisée, et qu’il espérait fortement pouvoir y accueillir une franchise de la LHJMQ. Selon lui, cette ligue d’abord destinée au marché québécois aurait tout avantage à s’intéresser à un équipement sportif comme celui qui s’apprête à être construit à Trois-Rivières, de même que pour le marché que représente la ville de Trois-Rivières.

Toutefois, il indique que si les discussions ne devaient pas aboutir avec la LHJMQ, l’équipe proviendrait d’une autre ligue. «Si l’on offre cet équipement-là pour le hockey, je crois que le junior aura de l’intérêt pour la venue d’une équipe. Sinon, il y a des discussions avec d’autres ligues», a-t-il indiqué.

Le maire a pris part à cette première pelletée de terre en compagnie de la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région, Julie Boulet, de même que ses collègues députés Marc H. Plante, Jean-Denis Girard et Pierre-Michel Auger. Rappelons que ce projet de 53 M$ avait reçu un appui financier de Québec de 26,8 M$ annoncé en juillet 2016. Le chantier, qui devait commencer à l’automne 2017, a finalement pris son envol il y a quelques jours avec la préparation du terrain pour la pose de pieux.

C’est le groupe TEQ qui a obtenu le contrat pour la construction de l’infrastructure sportive qui comprendra deux glaces et un peu plus de 4000 places assises, en plus de places debout et de loges corporatives.

Le député Jean-Denis Girard, la ministre Julie Boulet, le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque de même que les députés Marc H. Plante et Pierre-Michel Auger ont procédé à la première pelletée de terre en vue de la construction du colisée du District 55.

Depuis 2006

Il faut dire que le projet de colisée était discuté depuis fort longtemps à l’hôtel de ville. En 2006, il en était déjà question du côté du Complexe sportif Alphonse-Desjardins, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, un projet qui n’a jamais abouti. L’Université du Québec à Trois-Rivières avait elle aussi levé la main pour manifester son intérêt, mais c’est finalement au District 55 que la Ville aura jeté son dévolu, et pour un projet réalisé à 100 % par la Ville, plutôt qu’en partenariat public-privé comme c’était discuté au départ. 

«Il y a eu trois conseils municipaux différents depuis que nous avons commencé à en parler, et nous avons réussi à être visionnaires», constate le maire, qui a remercié les conseillers municipaux actuels, mais également ceux qui ont siégé au conseil depuis 2006.

Selon Yves Lévesque, ce nouveau colisée était devenu une nécessité, d’autant plus que d’autres équipements à Trois-Rivières auraient eu besoin de rénovations majeures, pour lesquelles Québec n’aurait jamais assumé 50 % de la facture finale. De plus, la demande pour les heures de glace en ce qui concerne les équipes de hockey adulte à Trois-Rivières explosait.

De son côté, la ministre Julie Boulet a souligné qu’avec la croissance démographique connue depuis les dernières années à Trois-Rivières, la ville se dotait d’un équipement qui allait bien servir sa population, tant au niveau de l’offre sportive, culturelle et récréotouristique.

Car le colisée, en plus d’accueillir des équipes sportives et des événements de tourisme sportif, servira de lieu de diffusion culturelle, les infrastructures étant équipées du même système de son que celui que l’on retrouve à l’Amphithéâtre Cogeco. «Au niveau du système scénique, c’est fait pour avoir des spectacles d’envergure. On va se positionner. Il y a un marché pour des spectacles de 3000 à 5000 personnes toute l’année. Ça va nous permettre de faire quelque chose l’hiver, en plus de l’Amphithéâtre l’été», croit Yves Lévesque.

À noter que le public pourra suivre l’évolution des travaux grâce à une caméra qui filmera en permanence le chantier et qui retransmettra les images via un lien sur le site web de la Ville, au colisee.v3r.net.

Les travaux ont débuté il y a quelques semaines déjà sur le chantier du nouveau colisée de Trois-Rivières dans le District 55.