Même si plusieurs d’entre eux avaient ouvertement appuyé Jean-François Aubin, les conseillers municipaux se disent prêts à travailler avec le nouveau maire Jean Lamarche.

Une élection bien accueillie par les conseillers

Trois-Rivières — Même si plusieurs d’entre eux avaient ouvertement appuyé Jean-François Aubin, les conseillers municipaux se disent prêts à travailler avec leur nouveau maire.

Tout comme leur collègue du district de Pointe-du-Lac, François Bélisle, les conseillers des districts des Estacades et Châteaudun, Pierre-Luc Fortin et Luc Tremblay, avaient appuyé officiellement le candidat défait Jean-François Aubin. Les deux hommes étaient d’ailleurs présents au rassemblement de ce dernier, dimanche soir. Bien qu’ils se disent déçus, ils soutiennent tous les deux qu’ils ne voient aucun problème à travailler avec Jean Lamarche.

«C’est un bon gars. Je travaillerai avec mes valeurs et il va le faire avec les siennes. Alors on va probablement se rejoindre quelque part», a-t-il indiqué.

Luc Tremblay abonde dans le même sens que son collègue du secteur Cap-de-la-Madeleine.

«Je suis certain qu’il va être rassembleur», a-t-il mentionné après avoir lui aussi confié qu’il considérait que le nouveau maire était une «bonne personne».

Alors qu’il était en route vers le lieu de rassemblement des militants du gagnant afin de le féliciter, le conseiller du district de Sainte-Marthe, Daniel Cournoyer, tenait des propos qui laissaient clairement entendre qu’il accueillait très positivement le choix des électeurs.

«Je suis très fier de la population de Trois-Rivières d’avoir fait ce choix. Je le connais depuis longtemps et j’apprécie son honnêteté et sa franchise», a-t-il lancé.

En raison de ses qualités de rassembleur, la représentante du district des Carrefours, Valérie Renaud-Martin, se dit emballée de travailler avec le dorénavant ancien porte-parole régional du ministère des Transports.

«Le fait qu’il n’a jamais travaillé au sein du conseil va faire en sorte qu’il va amener un regard et un souffle nouveaux. De plus, il ne fait partie d’aucune gang», lance-t-elle.

Les trois conseillers Dany Carpentier, Pierre Montreuil et Denis Roy ont visité les lieux de rassemblement des trois principaux candidats afin de saluer leur engagement et les féliciter pour leur campagne respective. Tous trois se disent d’ailleurs ouverts à travailler avec le nouveau maire.

«Je connais Jean Lamarche et je sais qu’il est sensible à la nécessité d’avancer ensemble. Pour ça, il faut se parler et il a dit qu’il a une sensibilité pour l’être humain. Je veux que ça arrête d’être un téléroman et je crois qu’il peut aider à y parvenir», a souligné Dany Carpentier.

Quelque peu agacé que le nouveau maire se soit positionné dès le début de sa campagne comme étant le candidat de la continuité, notamment en raison des prises de bec entre l’ancien maire Yves Lévesque et certains conseillers sur plusieurs dossiers, Denis Roy assure tout de même qu’il est prêt à travailler avec lui en ayant comme objectif le bien commun de Trois-Rivières.

«On fait ‘‘reset’’ et on recommence», a-t-il lancé.

Pour sa part, l’élue représentant le district des Forges, Mariannick Mercure, ne voit pas nécessairement Jean Lamarche comme étant celui qui poursuivra l’œuvre d’Yves Lévesque.

«Il a plusieurs idées et valeurs qui se rapprochent des miennes. Trois-Rivières vient de prendre un virage», a fait remarquer celle qui a écrit au nouveau maire pour le féliciter, et ce, même si elle se trouvait à l’extérieur de la ville.