Ginette Bellemare était visiblement émue de présider sa dernière séance du conseil en tant que mairesse par intérim de Trois-Rivières.

Une dernière séance comme mairesse par intérim pour Ginette Bellemare

TROIS-RIVIÈRES — La séance du conseil municipal de Trois-Rivières était particulièrement émotive, mardi soir, alors que la mairesse par intérim Ginette Bellemare a présidé pour une dernière fois la séance publique, elle qui cédera maintenant sa place au nouveau maire Jean Lamarche. Sensible de nature, Mme Bellemare a d’ailleurs eu bien du mal à retenir ses larmes lorsqu’est venu le temps d’adresser ses remerciements à l’équipe de conseillers municipaux et de fonctionnaires qui l’ont épaulée durant les huit mois où elle a assumé l’intérim à la mairie.

Le nouveau maire élu mais non encore assermenté avait prévu assister, à titre de spectateur, à cette séance, mais a finalement choisi de s’abstenir pour laisser toute la place à celle qui a pris la relève de l’ancien maire Yves Lévesque lorsqu’il a quitté pour des raisons de maladie en octobre dernier, avant de démissionner en décembre.

«Je souhaitais que toute la lumière soit mise sur le travail de Ginette Bellemare, et je craignais que ma présence devienne une source de distraction. Mme Bellemare a fait preuve de courage et d’abandon de soi depuis les derniers mois, elle s’est dédiée entièrement à son rôle. Elle s’est illustrée non seulement dans sa gestion du dossier des inondations, mais aussi dans son travail avec le conseil municipal pour amener l’harmonie et un travail d’équipe», constate le maire Jean Lamarche.

La mairesse par intérim de Trois-Rivières, Ginette Bellemare, a présidé sa dernière séance du conseil, mardi soir. Ses collègues conseillers municipaux lui ont remis un énorme bouquet de fleurs en terminant la soirée.

Ce dernier était d’ailleurs en sa compagnie, mardi après-midi, pour discuter de différents dossiers et rencontrer le président de l’Union des municipalités du Québec, le maire de Drummondville Alexandre Cusson. «Je dois le dire, Mme Bellemare fait preuve d’une très grande transparence envers moi et me permet beaucoup d’avancer là-dedans. J’ai beaucoup de respect pour elle», ajoute M. Lamarche.

Pour la principale intéressée, la soirée a été empreinte d’émotions, spécialement lorsqu’elle s’est adressée à son équipe en séance de travail en après-midi, mais également en séance publique, où l’ensemble des conseillers se sont réunis pour lui remettre un énorme bouquet de fleurs et lui adresser des remerciements.

«Lorsque M. Lévesque a quitté, je ne voulais pas que la Ville arrête et qu’on se mette sur pause jusqu’à l’élection d’un nouveau maire. On avait de beaux projets, des décisions à prendre. Je voulais donc que la Ville continue d’avancer, et je crois qu’on a bien réussi, on a su faire avancer la Ville», a déclaré Mme Bellemare.

«Tu as été une mairesse, plus qu’une intérim», a lancé spontanément le conseiller municipal de Pointe-du-Lac, François Bélisle.

«Tu as su relever le défi avec brio. Prendre ce rôle ne fut pas de tout repos. Ton accompagnement fut très apprécié. Les dossiers ont progressé, les projets ne sont pas restés sur un coin de table», a commenté, en séance publique, sa collègue du district de Chavigny, Maryse Bellemare. Cette dernière a d’ailleurs souhaité à Ginette Bellemare de pouvoir maintenant bénéficier d’un peu plus de temps avec sa famille en plus de retrouver son siège de conseillère du district de Richelieu.

Ginette Bellemare a confié qu’elle avait réalisé son rêve en devenant mairesse de Trois-Rivières, même si ce rôle n’était que temporaire. Mme Bellemare avait d’ailleurs envisagé se lancer dans la course à la mairie, mais avait finalement choisi de laisser passer, une décision qui serait bien différente aujourd’hui. «Si je devais prendre la décision aujourd’hui, je crois que je serais de la course», confie celle qui dit avoir gagné beaucoup en assurance et en autonomie, en plus d’avoir apprécié pouvoir compter sur le soutien des fonctionnaires, des employés municipaux et de ses collègues autour de la table du conseil.

La tâche de Ginette Bellemare à titre de mairesse par intérim n’est toutefois pas complètement achevée. Elle se rendra ce mercredi aux assises de l’Union des municipalités du Québec afin de représenter Trois-Rivières dans cet important rendez-vous municipal qui se tient jusqu’à vendredi à Québec.