Le Nouvelliste
Le barbier de Gentilly, Jean-Marc Paris, en est à ses derniers coups de peigne.
Le barbier de Gentilly, Jean-Marc Paris, en est à ses derniers coups de peigne.

Une dernière coupe après 57 ans pour Jean-Marc Paris

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
BÉCANCOUR — «J’ai aimé mon métier et faire ce que je faisais. Ça me fait de quoi». Voilà comment se sent le barbier de Gentilly, Jean-Marc Paris, alors qu’il s’apprête cette semaine à serrer ses ciseaux après une carrière de 57 ans. Car pour l’homme de 75 ans, l’heure de la retraite a sonné.