Alexandra Dussault-Perreault et Antony Thériault.

Une demande en mariage en apnée

Passer des vacances aux Maldives, au bord de la mer, était un vieux rêve d'Anthony Thériault. Avoir une demande en mariage en bonne et due forme et se marier à l'église était un vieux rêve d'Alexandra Dussault-Perreault.
L'histoire de ce couple de Batiscan, qui fait rêver en cette Saint-Valentin, a fait le tour du Québec lorsque M. Thériault a décidé de jumeler les deux rêves et de faire sa grande demande durant leur voyage aux Maldives... lors d'une plongée en apnée. Le jeune homme s'est organisé pour que l'événement soit unique, inoubliable... et sur Facebook de surcroît.
Il a tout préparé pendant que sa future épouse dormait tranquillement en récupérant du décalage horaire, au Club Med, dans leur romantique cabane sur pilotis au bord de la mer.
Anthony Thériault a d'abord contacté ses futurs beaux-parents pour leur demander la main de leur fille et ce directement sur Facebook sans que cette dernière n'ait la moindre connaissance de ce qui se tramait.
«Les gens sur Facebook savaient avant moi ce qui se passait», a raconté la jeune femme au Nouvelliste en riant. En postant la vidéo cocasse sur Facebook de son amie profondément endormie, Anthony Thériault a écrit à sa belle-mère: «Montre cette vidéo à Bernard (son mari)... J'attends votre réponse avant de montrer ma surprise à votre fille!»
«Ma mère a répondu: Oui, bien sûr, nous acceptons. Nous t'offrons notre fille», raconte Alexandra qui n'avait toujours pas idée, à ce moment-là, de ce qui l'attendait.
La surprise en question, c'était une demande en mariage écrite au fond de l'eau à l'aide de petits morceaux de coraux.
La partie un peu compliquée, pour Anthony, fut d'arracher sa belle de son sommeil profond et de la convaincre d'aller faire de la plongée en apnée le plus près possible du point d'intérêt où se cachait la fameuse surprise. Il lui a donc fait croire qu'au pied de leur chambre, d'où ils pouvaient se rendre directement dans la mer, il y avait une foule de beaux petits poissons colorés à voir.
«Moi, je voulais dormir un peu à cause du décalage horaire important», raconte-t-elle.
Or, ce qu'elle ignorait, c'est qu'il ne fallait pas trop tarder, car le courant aurait pu emporter les lettres disposées sur le fond marin et qui formaient la petite phrase «Veux-tu m'épouser?»
La future fiancée se demandait pourquoi son amoureux n'arrêtait pas de la filmer. Ce dernier s'était en effet acheté une caméra à l'épreuve de l'eau Go Pro pour ce voyage et secrètement, bien sûr, pour immortaliser sa grande demande sous l'eau. «Je trouvais ça curieux qu'il me filme comme ça, depuis 15 minutes. Je me suis dit qu'il jouait avec sa bébelle de gars», raconte-t-elle.
Or, c'est quand elle a vu les lettres sur le fond marin qu'elle a tout compris sans vraiment y croire sur le coup. Elle lui a d'abord fait signe pour lui demander si c'était bien lui qui avait écrit ces paroles. 
Elle ne croyait pas que son copain puisse être l'auteur de ce message, mais en même temps, «je ne pouvais pas concevoir que quelqu'un ait écrit, en face de notre cabane, quelque chose en français. Personne ne parle français là-bas et on est à 28 heures de vol de chez nous», plaide-t-elle.
«Il m'a raconté plus tard que ça lui avait pris deux heures pour tout casser les petits morceaux et mettre ça beau», raconte la jeune entrepreneure de Cap-de-la-Madeleine.
L'artisan de la surprise, qui possède sa propre compagnie de construction, avait apparemment mis sa patience à rude épreuve pour réussir son coup.
Sur la vidéo du précieux moment qu'Anthony Thériault a capturé, on entend sa bien-aimée pousser soudainement un cri lorsqu'elle comprend enfin que le message s'adresse à elle, puis elle sort de l'eau et éclate en sanglots.
«Mon chum m'a dit de ne pas crier parce qu'il avait peur que les gens pensent qu'on était en train de se faire manger par un requin», raconte-t-elle.
«Dans la vie, on pleure de mal, on pleure de colère, on pleure de beaucoup de façons, mais quand est-ce qu'on pleure de joie? Moi, je ne me souviens pas de l'avoir fait avant. C'est vraiment le plus beau jour de ma vie», dit-elle.
Le jour du mariage est prévu le 18 août 2018. Alexandra Dussault-Perreault ne sait pas si le grand jour sera suivi d'un deuxième voyage aux Maldives, mais ce qu'elle peut dire, c'est que leurs noces seront diffusées sur Facebook «pour les internautes qui nous ont suivis. Je pense qu'on n'aura pas le choix», dit-elle en riant, d'autant plus que le petit film de la demande en mariage a aussi été diffusé dans plusieurs médias.
«Ça fait du bien au gens, une bonne nouvelle», en déduit-elle. «Et ça donne espoir à bien des femmes qui attendent la grande demande. Après 5 ans, c'est encore possible», dit-elle, visiblement très heureuse de la tournure des événements.