Valérie Duchemin participera à la course de La Chute du Diable pour amasser des fonds pour le Centre prévention suicide Centre-de-la-Mauricie Mékinac.

Une course pour prévenir le suicide

Valérie Duchemin, une enseignante de Shawinigan, participera à l'événement La Chute du Diable afin d'amasser des fonds pour le Centre prévention suicide Centre-de-la-Mauricie Mékinac. La jeune femme de 29 ans courra ainsi entre 35 et 50 kilomètres pour soutenir l'organisme dans ses démarches d'aide et de sensibilisation.
Il est déjà difficile d'accepter la disparition d'un être cher. Mais lorsque les drames humains se succèdent, composer avec le deuil devient une épreuve qui peut sembler insurmontable. C'est là que commence l'histoire de Valérie. La jeune femme n'avait que 16 ans la première fois qu'une personne de son entourage a commis l'irréparable. Il s'agissait alors de sa tante. Or, comme si la douleur causée par ce décès n'était pas suffisante, son oncle s'est lui aussi enlevé la vie. C'était en 2011.
Heureusement, Valérie et sa famille ont trouvé de l'aide au Centre prévention suicide Centre-de-la-Mauricie Mékinac. Grâce à l'intervention du Centre, les Duchemin ont pu traverser ces deuils. «Le Centre prévention suicide Centre-de-la-Mauricie Mékinac a beaucoup aidé ma famille. C'est l'un des rares centres au Québec qui aide aussi les endeuillés, pas seulement ceux qui sont à risque», explique Valérie. 
Depuis son passage au Centre, la jeune femme estimait qu'elle avait une dette envers ceux qui l'avaient aidée. Récemment, elle a trouvé une façon de leur rendre la pareille. «J'ai toujours voulu faire quelque chose en retour, amasser des fonds. J'avais pensé organiser une course, mais étant à ma première année d'enseignement, c'était difficile à réaliser. J'ai alors décidé de participer moi-même à une course», raconte Valérie.
C'est ainsi que Valérie s'est inscrite à la course de La Chute du Diable, qui aura lieu le 2 septembre prochain à Saint-Mathieu-du-Parc. La distance qu'elle aura à parcourir dépend toutefois du montant qu'elle réussira à amasser pour le Centre prévention suicide Centre-de-la-Mauricie Mékinac. La jeune enseignante a en effet créé une page de sociofinancement sur le site YouCaring. On peut y lire que Valérie s'engage à courir 10 kilomètres si elle amasse 250 $, 21 kilomètres si elle amasse 500 $, 35 kilomètres si elle amasse 1000 $, ou 50 kilomètres si elle amasse 5000 $. 
Sa page a cependant connu une popularité instantanée. Rapidement, il devenait évident que Valérie courrait au moins 35 kilomètres. «Quand j'ai commencé, j'ai amassé 1000 $ en 9 jours», a-t-elle affirmé. L'objectif de la jeune femme demeure évidemment d'amasser 5000 $, et de courir 50 kilomètres. Ce parcours représente toutefois plus du double de la plus longue distance jamais parcourue par la jeune femme. 
Devant ce défi de taille, Valérie puise sa motivation dans la cause de la prévention du suicide. «Je veux courir pour tous les gens qu'on a perdus par suicide, et pour tous les gens qui restent», commente-t-elle. 
«Cela représente un gros défi pour moi, ce qui est représentatif de nos vies. Vaincre les obstacles un défi à la fois est quelque chose que plusieurs d'entre nous doivent faire tous les jours. C'est possible. C'est toujours possible», ajoute Valérie
À un peu moins de sept semaines de la course, la jeune enseignante a amassé 2342 $, soit près de la moitié de l'objectif qu'elle s'est fixé. Déterminée à réussir, elle cherche également d'autres moyens pour amasser des fonds. «J'ai commencé à rechercher des commanditaires, pour voir si je pouvais faire tirer des prix. Mais je remets 100 % des profits au Centre», assure-t-elle.
La page YouCaring de Valérie est accessible au www.youcaring.com/centrepreventionsuicidecentredelamauriciemekinak-827915. La jeune femme a également créé une page Facebook pour promouvoir sa cause. Il est possible de la consulter au www.facebook.com/jecourspourlapreventiondusuicide/. Rappelons que trois personnes par jour commettent un suicide au Québec.