L'aventurier Frédéric Dion a remporté sous la pluie le Défi talons hauts vêtu de sa robe jaune.

Une course en talons hauts pour la bonne cause

Courir avec des talons hauts est déjà un exploit pour un homme. Mais courir avec des talons hauts sous une pluie battante, cela relève de l'exploit masochiste. Neuf courageux ont toutefois relevé le défi dimanche à l'occasion de Mont-Carmel en fête et ont remis près de 10 000 $ à des organismes.
La course de 100 mètres, parce que c'est bien suffisant pour les «athlètes» à talons hauts, a été remportée par l'aventurier Frédéric Dion en 19 secondes. Vêtu d'une grande robe jaune, d'un chapeau assorti et de plusieurs accessoires, le représentant de Notre-Dame-du-Mont-Carmel prenait la course au sérieux. Par souci de performance, ou par coquetterie, personne n'est certain, l'aventurier s'était même rasé les jambes. «C'est plus difficile qu'on pourrait le penser. Je me suis coupé plusieurs fois en me rasant.»
Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, portait de jolis souliers rouges achetés très discrètement à la boutique Au Pas du centre-ville de Trois-Rivières. «C'était un peu gênant d'aller acheter ça. Je me suis assuré qu'il n'y avait pas trop de monde», dit-il en riant. 
Surpris par le signal de départ, le maire Lévesque n'a pu rattraper ses opposants. Malgré tout, Yves Lévesque affichait le sourire d'une homme animé par le sentiment du devoir accompli. 
Louiseville était très bien représenté par son maire, Yvon Deshaies. Celui-ci portait une robe ajustée et fleurie, qui ne l'a pas avantagé lors de la course, une perruque ainsi qu'un petit chapeau d'été. «Nous ne sommes pas venu pour le fun», a-t-il lancé avec un sourire en coin. 
Certains participants ont plutôt opté pour des stratégies relativement ingénieuses. Marc Grenier expliquait avant la course que la différence entre les «athlètes de haut niveau» et les amateurs est la qualité de l'équipement. «J'ai coupé mon talon de quatre pouces pour en faire un de trois pouces et j'ai choisi une chaussure plus aérodynamique.»
Malgré la pluie, quelques dizaines de spectateurs ont assisté au Défi à talons hauts. 
Les neuf participants ont amassé collectivement près de 10 000 $ pour les organismes suivants: Opération Enfants Soleil, Action communautaires et bénévoles et la Fabrique de l'église de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, la Fondation Laurent Pontbriand pour l'hépatite C, la Société canadienne de la sclérose en plaques, les Jeux d'Enfants Sans Frontières, La Ligue de balle féminine mineure, la l'Association de la fibromyalgie Mauricie-Centre-du-Québec ainsi que le 26e groupe scout de Louiseville.  
Le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Luc Dostaler, participait aussi au Défi talons hauts. Il estime que l'événement original a été un succès malgré la pluie d'hier. «C'était un défi difficile à accepter pour les participants, mais je suis content qu'on ait pu remettre près de 10 000 $ à des organismes.»