Alain Valois, de Bio Malt Mauricie, Marc H. Plante, député de Maskinongé, Luc Lévesque, de Bio Malt Mauricie et David Montour, responsable marketing pour le Festival brassicole de la Mauricie.

Une certification qui a bonne saveur...

TROIS-RIVIÈRES — Le dévoilement de la programmation de la sixième édition du Festival brassicole de la Mauricie, qui aura lieu les 13, 14 et 15 juillet au parc Antoine-Gauthier à Trois-Rivières, était accompagné cette année d’une annonce gouvernementale de l’ordre de 250 000 dollars.

En effet, l’organisateur du Festival, soit Bio Malt Mauricie, s’est vu remettre une telle enveloppe fédérale-provinciale pour l’instauration d’une chaîne de valeur fondée sur la production de grains certifiés Agrinature, un mode de production écoresponsable.

La certification Agrinature garantit aux consommateurs que les produits qu’ils achètent sont faits de grains cultivés ne comportant aucun intrant chimique. Tous les producteurs qui participent à la chaîne de valeur devront obtenir cette certification. Les grains seront ensuite transformés en malt ou en farine, puis incorporés dans des produits de boulangerie, des bières de microbrasseries ou des alcools de distilleries.

« La certification Agrinature est une occasion d’affaires intéressante pour les producteurs soucieux de leur empreinte environnementale et pour ceux qui sont en transition vers un mode de production biologique. L’apparition de microbrasseries et de boulangeries doit inciter les producteurs de grains à se distinguer. En offrant des grains québécois certifiés Agrinature, ils inciteront à leur tour les producteurs de pains, de bières et d’alcools à acheter local, encourageant ainsi les consommateurs à consommer des produits d’ici », a indiqué lundi le député de Maskinongé, Marc H. Plante.

L’aide financière est accordée en vertu du volet 2, Appui au développement sectoriel, du Programme de développement sectoriel, mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre de l’entente Canada-Québec Cultivons l’avenir 2.

Par ailleurs, le Festival brassicole de la Mauricie présente quelques nouveautés en 2018, dont la tenue de deux spectacles ainsi que la vente d’un passeport pour la durée de l’événement.

Le vendredi soir, Samuel Jean va réchauffer les planches pour Jonathan Painchaud tandis que Carl Miguel fera de même le lendemain pour La Grand-Messe.

Si les amateurs de produits brassicoles pourront se procurer des passes journalières sur place au coût de dix dollars, un passeport pour toute la durée du festival sera toutefois disponible au coût de 15 dollars. Il est possible de s’en procurer sur le tout nouveau site Internet biomaltmauricie.com, créé par Acolyte communication, ou directement sur la page Facebook du festival.

«Plus de 3000 festivaliers franchissent nos tourniquets pour venir découvrir, déguster et apprécier les produits d’une vingtaine d’exposants», conclut l’organisation.