Le psychiatre Pierre Mailloux lors de son passage à l'émission Tout le monde en parle en 2005.

Une cause qui s'éternise pour le Doc Mailloux

La saga judiciaire reliée aux propos controversés sur les Noirs qu'a tenus Pierre Mailloux lors de son passage à l'émission Tout le monde en parle en 2005 et à sa participation à l'émission Les Bougon n'est pas encore terminée.
Le psychiatre était en effet de retour devant la Cour d'appel du Québec, mardi dans la capitale nationale, pour l'audition d'une requête faite par le syndic du Collège des médecins dans ce dossier qui chemine depuis plus de 11 ans maintenant.
Un banc de trois juges a entendu la demande du syndic qui veut faire infirmer une décision rendue par la Cour supérieure et qui renvoyait cette cause devant le Tribunal des professions pour une nouvelle audition. 
Celui qui est connu du public comme le Doc Mailloux s'est représenté seul lors de cette audience au cours de laquelle il a demandé aux juges d'arrêter les procédures dans ce dossier en raison des délais excessifs. Il base d'ailleurs son argumentation sur de la jurisprudence récente en la matière.
«La plainte a été instruite par le syndic en avril 2006, il y a dix ans et 11 mois. Un moment donné, c'est assez! Les propos et les gestes reprochés remontent à entre 2003 et 2005 et ça roule depuis», raconte-t-il sur un ton qui laisse transparaître son exaspération.
Les juges ont pris la cause en délibéré et rendront leur décision prochainement.
Initialement, le Tribunal des professions avait radié Pierre Mailloux pour cinq ans par chef d'accusation dans ce dossier.