Claude Villemure
Claude Villemure

Une candidature Trois-Rivières-Shawinigan en préparation pour les Jeux du Canada de 2029

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Alors que Trois-Rivières se lance officiellement dans la course pour obtenir la finale des Jeux du Québec en 2024, un comité travaille à la préparation d’une candidature conjointe de Shawinigan et Trois-Rivières afin de tenir les Jeux du Canada à l’été 2029.

Le projet dont il a été question, jeudi, lors de la séance extraordinaire du conseil municipal de Trois-Rivières est l’idée de l’homme d’affaires shawiniganais Claude Villemure. L’ancien président du Regroupement des gens d’affaires du centre-ville de Shawinigan confirme qu’il est à la tête d’un groupe de travail composé également du médaillé olympique Éric Bédard, de l’ancien directeur général du Grand prix de Trois-Rivières François Bordeleau, de la directrice générale de Trois-Rivières Centre Gena Déziel et du comptable et homme d’affaires Éric Piché. Tout ce beau monde a été mandaté pour préparer le dossier qui servira à convaincre les bonzes du Conseil des Jeux du Canada que la région sera le meilleur endroit pour accueillir des milliers de jeunes athlètes de partout au pays à la fin de la décennie.

M. Villemure soutient que des rencontres avec les maires Michel Angers et Jean Lamarche ont déjà eu lieu afin de tracer les grandes lignes du projet. Il espère que des présentations officielles devant tous les membres des deux conseils se feront au cours des prochaines semaines.

L’initiateur du projet raconte que c’est après avoir travaillé à la mise en place de mesures afin de relancer les restaurants après le confinement de ce printemps en collaboration avec différents intervenants trifluviens qu’il a eu cette idée. Il l’a alors proposée au maire Angers et à son homologue de Trois-Rivières.

«On a prouvé que Trois-Rivières et Shawinigan sont capables de travailler ensemble contrairement à ce que l’on dit parfois. Des fonctionnaires, les maires ainsi que Gena et moi naturellement avons travaillé ensemble. Il s’est même développé de belles amitiés entre ces gens-là. Je me suis alors dit qu’il fallait que je trouve un autre projet régional», raconte-t-il.

Des approches auprès des ministres et députés Jean Boulet et François-Philippe Champagne ont également été faites afin de sonder leur intérêt à appuyer la candidature. Selon Claude Villemure, les deux élus sont emballés par le projet et mettront l’épaule à la roue au moment opportun. Il semblerait d’ailleurs que M. Champagne ait déjà fait quelques appels qui ont aidé le comité dans ses démarches.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers.

D’importantes subventions

Avant que les membres des deux conseils municipaux se prononcent à savoir s’ils veulent ou non aller de l’avant avec cette candidature conjointe, le comité doit s’assurer que les deux villes possèdent les équipements et les sites nécessaires pour accueillir les compétitions ainsi que déterminer les améliorations qui devront leur être apportées, le cas échéant. Ce travail est déjà commencé selon Claude Villemure. Ce dernier précise que des subventions gouvernementales totalisant une vingtaine de millions de dollars seraient consenties par les gouvernements provincial et fédéral afin d’améliorer les infrastructures qui seraient mises à contribution.

«Ça serait des legs incroyables pour les deux villes», mentionne-t-il.

À titre d’exemple, il fait remarquer que Sherbrooke a gagné beaucoup en étant la ville hôte de ce grand rendez-vous sportif en 2013.

«Ils ont eu 165 millions de dollars en retombées économiques. C’est comme 10 finales des Jeux du Québec en 18 jours», martèle-t-il.

Comme l’organisation de cette compétition prend environ six ans, celui qui a affronté Michel Angers lors de la course à la mairie de Shawinigan en 2009 avance que le choix de la ville sera fait au cours de l’année 2022. Selon ce qu’il a appris, les membres du Conseil des Jeux du Canada seraient favorables à ce que le Québec reçoive ces Jeux en 2029.

«Il faudra s’assurer d’être le choix du Québec», prévient-il.

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Candidature pour les Jeux du Québec en 2024, un obstacle?

En ce qui concerne la candidature de Trois-Rivières afin de tenir la finale des Jeux du Québec en 2024, Claude Villemure estime qu’elle ne vient pas contrecarrer les plans ou mettre des bâtons dans les roues de son comité. De son côté, le maire de Shawinigan avoue que la récente décision du conseil trifluvien l’a un peu surpris et que les élus shawiniganais allaient prochainement se pencher sur la question à savoir si les deux dossiers peuvent cheminer en parallèle.

Pour sa part, le maire Jean Lamarche considère que des possibles tenues des Jeux du Québec et du Canada en 2024 et 2029 constitueraient un processus logique d’amélioration des infrastructures et d’acquisition d’expérience en matière d’organisation d’événements sportifs.