Une brigade de Noël composée d’Audrey Pichette, conseillère en entrepreneuriat et en développement de projets au CJE de la MRC de Maskinongé, à l’avant, et d’Audrey Fournier, intervenante jeunesse, Élisabeth Gailloux, intervenante jeunesse et de Simon Germain, participant au CJE s’est affairée mercredi à faire briller les maisons de la MRC qui ont été sélectionnées dans le cadre de son projet «Brillez de mille feux».
Une brigade de Noël composée d’Audrey Pichette, conseillère en entrepreneuriat et en développement de projets au CJE de la MRC de Maskinongé, à l’avant, et d’Audrey Fournier, intervenante jeunesse, Élisabeth Gailloux, intervenante jeunesse et de Simon Germain, participant au CJE s’est affairée mercredi à faire briller les maisons de la MRC qui ont été sélectionnées dans le cadre de son projet «Brillez de mille feux».

Une brigade de Noël en mission pour faire briller les maisons [VIDÉO]

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Sainte-Ursule — Tels des petits lutins tout droit descendus du pôle Nord, une brigade de Noël composée d’intervenants et de jeunes du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de la MRC de Maskinongé s’affaire depuis le début de la semaine à faire briller des maisons de la MRC qui ont été soigneusement sélectionnées dans le cadre de son projet de volontariat «Brillez de mille feux». Sa mission secrète: réchauffer les cœurs, mais surtout, briser l’isolement et donner un peu de joie et de réconfort en ces temps plus difficiles.

«Au CJE, on a pour but de créer des projets dans la communauté qui impliquent des jeunes afin de faire une bonne action. Mais cette année avec la COVID, c’était un peu difficile de faire des activités, car on avait beaucoup de contraintes. C’est pourquoi l’idée m’est venue de faire une brigade de Noël pour installer des décorations sur les maisons de ceux qui le souhaitaient», souligne Audrey Pichette, conseillère en entrepreneuriat et en développement de projets au CJE de la MRC de Maskinongé.

Dès le début du mois de novembre, la brigade de Noël du CJE s’est donc donné comme mission de lancer un nouveau projet de décoration extérieure destiné entre autres aux personnes âgées, mais également aux personnes vivant seules, à celles vivant plus difficilement les semaines d’avant-Noël ou encore à celles qui n’étaient pas en mesure d’installer leurs propres décorations cette année pour quelconque raison.

Un projet populaire

Pour ce faire, les citoyens intéressés devaient s’inscrire ou encore inscrire une connaissance afin de pouvoir avoir la visite de la brigade. Chose qui ne s’est d’ailleurs pas fait attendre bien longtemps, puisque rapidement, 15 participants ont répondu à l’appel.

Ainsi, ce sont 15 résidents des quatre coins de la MRC qui ont reçu ou recevront la visite de cette brigade toute spéciale qui se charge d’installer les décorations extérieures afin d’illuminer et de décorer leur résidence pour la période des Fêtes.

Mais, pour le CJE, pas question toutefois d’imposer aux participants de se procurer eux-mêmes leurs propres décorations de Noël pour le projet. Ainsi, s’ils n’en possédaient pas auparavant, la brigade prenait tout en charge et s’occupait d’acheter le matériel nécessaire. Pour ce faire, un montant d’environ 75 $ par personne était prévu pour l’achat de décorations.

Une initiative qui peut paraître banale, mais qui est d’autant plus importante en cette année pandémique, soutient Audrey Pichette, qui a eu le bonheur d’annoncer la bonne nouvelle aux participants sélectionnés.

«C’était encore plus important cette année avec la COVID, car les gens sont tannés de la pandémie. D’ailleurs, le temps de Fêtes, c’est une période qui est joyeuse, mais pour certains, ça peut être un peu plus difficile à vivre émotionnellement cette année. C’est pourquoi on voulait vraiment faire une bonne action et mettre un peu de lumière et de bonheur dans la vie des gens et je pense que ça peut leur faire du bien à l’approche des Fêtes.»

Direction Sainte-Ursule

Mercredi, pour sa deuxième journée d’installation en compagnie d’un jeune et de quelques intervenantes, la brigade de Noël s’est arrêtée dans la Municipalité de Sainte-Ursule.

Au menu, deux résidences devaient recevoir le traitement VIP de l’équipe.

Janyse L. Pichette a vu mercredi sa maison être décorée par le CJE de Maskinongé.

D’ailleurs, comme si tout avait été soigneusement planifié afin de mettre encore plus d’ambiance lors de l’installation des décorations, en plus de la musique de Noël en bruit de fond, une petite neige classique du temps des Fêtes était au rendez-vous, au plus grand bonheur des participantes qui étaient plus fébriles que jamais.

C’était le cas de Janyse L. Pichette qui a accueilli toute l’équipe dès son arrivée le sourire aux lèvres, elle qui n’avait pourtant pas au départ déposé sa candidature. Touché par son histoire et les événements qui l’ont secouée au cours de la dernière année, c’est plutôt le CJE qui a pris l’initiative de l’inscrire au projet.

En effet, tout juste retraitée, la dame a perdu sa mère, puis son mari en l’espace de quelques mois à peine.

Pour celle qui a connu son lot d’événements difficiles cette année, en plus de la pandémie, cette nouvelle arrivait à point à ce moment de l’année.

«C’était vraiment une belle surprise lorsque j’ai eu un appel d’Audrey Pichette et qu’elle m’a appris qu’on m’avait choisie pour le projet. Ça m’a tellement fait chaud au cœur et ça a mis du soleil dans mon mois de novembre qui était plus sombre. D’ailleurs, ça faisait un mois que je me demandais ce que j’allais faire pour décorer cette année quand le téléphone a sonné. Et ça m’a aussi donné l’élan nécessaire pour décorer à l’intérieur, alors que ça faisait six ans que je n’avais pas eu de temps pour décorer autant à l’intérieur qu’à l’extérieur», raconte-t-elle.

Ainsi, pour la première fois en six ans, Mme Pichette verra sa résidence briller à nouveau de mille feux pour la période des Fêtes.

«C’est tout simplement magnifique ce qu’ils font. C’est un beau projet qui met dans l’ambiance et qui va m’apporter du réconfort et de la chaleur, mais aussi le goût de continuer et peut-être de redécorer l’année prochaine. Donc ceux qui ont pensé à ça, ils sont super gentils.»

D’ailleurs, si Mme Pichette a donné carte blanche à la brigade pour la décoration de sa résidence, elle avait toutefois un souhait bien spécial, soit celui de décorer en premier lieu son bac à fleurs qui se retrouve à l’avant de la maison.

«Pour moi, le bac à fleurs était important, car c’est toujours là que je faisais mes décorations avant avec mon mari», a-t-elle raconté avec émotion.

Tout aussi fébriles, Stéphanie Massé et sa fille attendaient également de pied ferme la visite de la brigade de Noël mercredi.

«J’étais excitée de les voir arriver ce matin. J’ai même pleuré quand ils m’ont appelé pour me l’annoncer, car on était en plein déménagement et on n’avait rien pour l’extérieur, car on partait d’un logement. Mes enfants étaient super contents quand je leur ai annoncé la nouvelle et j’ai hâte de voir leur réaction quand ils vont arriver de l’école ce soir», a-t-elle raconté avec excitation lors du passage du Nouvelliste.

La décoration des autres résidences de la MRC se poursuivra quant à elle dans les prochains jours.