La résidence des Oliviers, située à Saint-Alexis-des-Monts, a fermé ses portes en septembre dernier.

Une autre fermeture dans la région

TROIS-RIVIÈRES — Le cas de la résidence pour personnes âgées la Villa Champêtre du secteur Pointe-du-Lac, qui a fermé ses portes le 28 novembre dernier, est loin d’être unique dans la région. Une autre résidence privée a mis la clé sous la porte sans tambour ni trompette en septembre. La résidence des Oliviers, située à Saint-Alexis-des-Monts, accueillait 15 personnes. Ces dernières ont dû être relocalisées en seulement quelques jours dont une dame de 105 ans.

Depuis le 1er avril 2018, ce sont pas moins de dix résidences privées pour aînés qui ont fermé leurs portes en Mauricie-Centre-du-Québec, ce qui représente 150 places. Depuis 2016, un total de 27 résidences ont mis fin à leurs services, ce qui a mené à la disparition de 329 places.

Selon le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), des raisons personnelles sont les principaux motifs de fermeture avancés par les propriétaires. La faillite, un changement de vocation ou des exigences trop élevées font partie des autres raisons évoquées.

D’autres résidences ont ouvert toutefois. Vraisemblablement plus grosses que celles qui disparaissent. En effet, depuis avril 2018, deux résidences privées ont vu le jour. Mais à leurs deux seulement, elles représentent un total de 147 places. Depuis 2016, huit résidences privées pour personnes âgées ont ouvert ajoutant ainsi 292 places.

Une situation comme celle vécue à Saint-Alexis-des-Monts est difficile pour les résidents. «C’est sûr qu’au moment de la nouvelle, les gens étaient attristés», mentionne Geneviève Jauron, porte-parole du CIUSSS MCQ. «C’est toujours une triste nouvelle pour les gens qui ont à changer de résidence, et on ne souhaite pas que ça arrive, mais quand ça se produit, on est présent. (...) On accompagne les personnes qui doivent changer de milieu d’hébergement. On est là pour les soutenir et leur trouver un milieu qui convient vraiment à leurs besoins», ajoute-t-elle.

Selon le CIUSSS MCQ, la résidence des Oliviers a fermé ses portes le 7 septembre dernier. Le CIUSSS a été informé de cette décision seulement le 28 août et les résidents le 30 août. Cinq intervenants ont été mobilisés pour rencontrer les familles et les résidents. Certains d’entre eux ont dû déménager à Louiseville.

Dans de telles situations, ce sont les propriétaires qui doivent informer leurs résidents de la situation et le CIUSSS les soutient et les aide à se trouver un nouveau chez-soi. «On a déployé plusieurs intervenants sur place pour accompagner les familles et les résidents et leur présenter les ressources qui étaient disponibles à proximité de Saint-Alexis, ou ailleurs selon leur volonté», précise Mme Jauron.

Le maire, Michel Bourassa, se désole de cette fermeture, mais heureusement une autre résidence pour personnes âgées a pignon sur rue à Saint-Alexis-des-Monts. «On n’a pas de contrôle là-dessus. C’est une entreprise privée. Mais c’est quelque chose qu’on déplore. On est chanceux d’en avoir une autre. C’est sûr que les gens préfèrent demeurer dans leur milieu», précise M. Bourassa. «Tous ceux qui sont partis ont eu un choc, mais le CIUSSS les a quand même bien accompagnés. Malgré qu’ils ne souhaitaient pas déménager, ça s’est quand même bien passé», ajoute-t-il.

Rappelons que selon le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), pas moins de 390 résidences pour personnes âgées ont fermé leurs portes au Québec depuis quatre ans. Plusieurs propriétaires n’ont pas les reins assez solides pour se conformer aux nombreuses normes qui régissent ce secteur d’activité.

Il n’a malheureusement pas été possible de joindre les anciens propriétaires de la résidence des Oliviers, mardi. La résidence est à vendre, selon le maire de Saint-Alexis-des-Monts.