Frédéric Dion descendra, en compagnie de Jacob Racine et Daniel Barriault, le fleuve Saint-Laurent de Trois-Rivières à Québec sur une banquise.

Une autre aventure pour Frédéric Dion

Trois-Rivières — Ce n’est pas l’hiver qu’on connaît qui va ralentir Frédéric Dion, bien au contraire. En compagnie de Jacob Racine et Daniel Barriault, deux aventuriers aguerris, il prendra place sur une banquise pour parcourir la distance entre Trois-Rivières et Québec.

L’Opération Banquise se tiendra les 28 et 29 mars sur le fleuve Saint-Laurent, si tout se passe comme prévu. On imagine bien que cette aventure ne se fait pas sans préparation. Il fallait d’ailleurs s’assurer d’informer les premiers répondants afin qu’ils puissent répondre aux appels qui pourraient être logés pour mentionner que trois gars dérivent sur une banquise. «Je suggérerais aux gens de prendre des jumelles et de vérifier si ce ne sont pas trois gars qui chill avant d’appeler les secours», glisse Frédéric Dion en entrevue téléphonique. Pour l’habitué des grands défis, la planification vient aussi avec l’anticipation du plaisir. «Il y a le côté funny du truc aussi! J’aimerais bien faire un feu de camp pour manger des hot dogs sur ma banquise et des guimauves durant la nuit. On pourrait aussi faire des feux d’artifice! Pourquoi pas?»

Le segment des rapides Richelieu pourrait causer des maux de tête au trio téméraire de même que la circulation maritime. «Avec les coéquipiers que j’ai, peu importe ce qu’on va faire, ça va être une partie de plaisir. C’est un défi carrément extrême mais, fait par nous, avec l’attitude et la préparation qu’on y met, ça va être une partie de plaisir.»

Daniel Barriault, Jacob Racine et Frédéric Dion

Il faut dire que cette escapade sur une banquise est une préparation pour l’expédition En route vers l’Amérique du Sud qui aura lieu en novembre prochain. Les trois comparses envisagent d’atteindre le pôle intérieur de l’Amérique du Sud qui se situe au Brésil. Pour ce faire, ils devront traverser le désert Atacama au Chili, la jungle, le plus grand désert de sel au monde en Bolivie, franchir les Andes à plus de 4700 m d’altitude et, comme si ce n’était pas assez, descendre une rivière à la source de l’Amazone. Avant d’entamer cet exploit, Frédéric Dion, Jacob Racine et Daniel Barriault souhaitent créer une chimie qui leur servira de remparts devant les imprévus du périple grâce à l’Opération Banquise. Afin de bénéficier d’une préparation des plus réalistes, ils amèneront d’ailleurs leur vélo sur cette plaque de glace comme ce sera le cas pour leur escapade en Amérique du Sud.

Le mois de mai sera d’ailleurs consacré à livrer des conférences permettant notamment de financer l’expédition de novembre. Ils seront de passage à Trois-Rivières le 3 mai à l’Auditorium Chavigny.