On voit sur la photo, Simon Côté, directeur général de la Fondation Le Grand Chemin, Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour et David Laplante, directeur général des centres Le Grand Chemin.
On voit sur la photo, Simon Côté, directeur général de la Fondation Le Grand Chemin, Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour et David Laplante, directeur général des centres Le Grand Chemin.

Une aide de 20 000 $ à la Fondation Le Grand Chemin

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
SAINT-CÉLESTIN — La Fondation Le Grand Chemin a reçu un chèque de 20 000 $. Il s’agit d’une aide financière ponctuelle et non récurrente accordée par Québec dans le cadre de la campagne de financement annuelle de l’organisme Le Grand Chemin.

C’est le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, qui a remis la somme, au nom du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.

Le Grand Chemin est un organisme sans but lucratif qui s’adresse aux adolescents de 12 à 17 ans qui ont développé ou sont en voie de développer une problématique de toxicomanie, de jeu excessif ou de cyberdépendance.

«Les ados vivant en région peuvent éprouver des difficultés réelles en matière de toxicomanie ou de dépendance, tout autant que les jeunes des milieux urbains. Je suis donc très heureux du fait que des ressources professionnelles de qualité soient offertes aux jeunes de chez nous. Je pense aussi que les circonstances actuelles sont particulièrement appropriées pour ce genre d’aide, étant donné que la pandémie a pu créer des problèmes particuliers de dépendance aux jeux et aux autres applications dont certaines semblent conçues pour être utilisées de manière compulsive», a souligné M. Martel.

Rappelons qu’en mars dernier, le député avait accepté la présidence d’honneur du spectacle-bénéfice de la Fondation Le Grand Chemin au profit des jeunes de 12 à 17 ans. L’arrivée de la pandémie avait toutefois forcé l’annulation de cette activité.