Une activité de dépistage gratuite pour la population

LA TUQUE — L’organisme Hépatites Ressources tiendra une journée de dépistage pour l’hépatite C ce vendredi pour toute la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Cette activité a lieu en lien avec la 3e Journée nationale de sensibilisation à l’Hépatite C prévue le 29 avril.

Cette activité gratuite consiste en une prise de sang. Cette journée spéciale vise à sensibiliser les citoyens à l’importance de la prévention et du diagnostic pour les personnes infectées, d’autant plus que l’Hépatite C est une maladie silencieuse, mais maintenant curable.

«Si vous avez accidentellement été en contact avec du sang ou du matériel pouvant être contaminé par du sang, vous devriez subir un test de dépistage», a indiqué l’organisme.

Une infime quantité de sang peut suffire à transmettre le virus qui lui peut demeurer actif sur une surface à l’air libre de 5 à 7 semaines. Hépatites Ressources a lancé une invitation toute spéciale aux personnes nées entre 1945 et 1975.

«L’Agence de la santé publique du Canada estime que 1 % de la population est porteur chronique du virus de l’hépatite C et qu’autant de personnes le sont également, mais l’ignorent. Cette maladie endommage le foie et peut conduire à la cirrhose et au cancer du foie même en l’absence de symptômes pendant des décennies. Le virus se transmet par le contact du sang infecté d’une personne avec le sang d’une autre personne», a fait savoir l’organisme.

L’activité a lieu ce vendredi 27 avril au bureau d’Hépatites Ressources au 109, rue Brunelle à Trois-Rivières entre 9 et 16 heures.

Des activités chez Sidaction Mauricie
Toujours dans le cadre de la Journée nationale de sensibilisation à l’hépatite C, l’équipe de Sidaction Mauricie invitera des gens, ce vendredi, à participer à l’étude sur la cascade de soins du Réseau canadien sur l’Hépatite C dirigée par la professeure Julie Bruneau du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM). De plus, pour les mêmes personnes, un service de dépistage sera offert sur place.

«Les gens vont être suivis électroniquement pendant cinq ans afin de connaître leur utilisation du service de santé», a indiqué Faye Héroux, directrice générale de Sidaction Mauricie

«On voulait participer à l’étude pour savoir si les gens vont dans le réseau de la santé et ce qu’ils y vivent également. Ils y sont allés pour quoi et qu’elle a été leur expérience, c’est ce que l’on veut savoir. C’est de façon confidentielle. Présentement, il n’y a pas de données par rapport à eux. […] On va en savoir un peu plus sur les besoins pour que les services puissent mieux répondre», a-t-elle ajouté.

Un peu plus tôt cette semaine, Sidaction Mauricie a salué la décision de Québec d’élargir l’accès au traitement contre l’hépatite C à tout le monde, sans exception, «une avancée majeure pour les personnes atteintes de cette maladie».

«C’est une excellente nouvelle. Il y a le niveau médical, pharmaceutique, maintenant il faut déployer les actions sur le terrain. C’est un beau geste, mais il faut aussi faire de la prévention», a conclu Mme Héroux.