La maison-conteneur a suscité beaucoup d’intérêt.

Une 36e Expo habitat courue

TROIS-RIVIÈRES — La 36e édition de l’Expo habitat a connu un franc succès. Tout le week-end, les visiteurs ont été nombreux à se présenter à ce salon dédié au design, à la rénovation et à la construction.

«Nous sommes vraiment heureux de l’achalandage. Nous faisons des efforts pour préparer une belle programmation et la population a répondu en grand nombre», lance d’emblée Maxime Rodrigue, directeur général de l’APCHQ Mauricie-Lanaudière. «La centaine d’exposants sont heureux comme des rois et la plupart veulent déjà signer pour l’an prochain.»

Cela est toujours de bon augure pour les organisateurs d’un salon lorsque la grande majorité des exposants souhaitent revenir. Bon an, mal an l’Expo habitat a un taux de rétention de 85 % de ses exposants, ce qui témoigne de l’appréciation qu’ils ont pour le salon.

Bien que les organisateurs dressent un bilan très positif, les records du début des années 2000 ne sont pas battus. «Il n’y avait pas à ce moment Internet pour s’informer sur les produits et pour s’inspirer. Il y avait beaucoup de personnes qui venaient pour voir», se souvient-il. «Maintenant, nous avons plus de visiteurs qui viennent ici avec un projet en tête. Ils viennent pour rencontrer les entreprises et même négocier des prix. On a peut-être moins de visiteurs qu’il y a une dizaine d’années, mais ils amènent plus de retombées pour les exposants.»

L’entreprise Espace urbain était à l’Expo habitat pour la première fois.

Les exposants peuvent ainsi réaliser de belles ventes et remplir le carnet de commandes pour la saison des travaux et des rénovations.

L’entreprise trifluvienne Aubin Pélissier a pu profiter des nombreux visiteurs de l’Expo habitat. «Ça va bien, nous avons rencontré beaucoup de personnes intéressées», explique Joannie Paillé.

De son côté, la nouvelle entreprise Espace urbain en était à sa première Expo habitat. Les copropriétaires de l’entreprise ont fait découvrir leurs services d’aménagement de terrasses extérieures. Ils offrent aussi des barrières en verre, du gazon synthétique ainsi que des murets d’intimité.

«On a une super de bonne réponse. Il n’y a pas d’autres entreprises en ville qui offrent du gazon synthétique, alors nous avons suscité beaucoup d’intérêt», avoue Vincent Brunelle, un des associés d’Espace urbain. «Nous avons vendu aussi plusieurs panneaux de verre et d’intimité.»

L’Expo habitat est l’occasion idéale pour découvrir les nouvelles tendances et produits de l’heure.

L’Expo habitat, c’est aussi plusieurs conférences sur le design, la décoration ou encore la domotique. La porte-parole de la 36e édition, Anouk Meunier, a partagé à l’occasion de conférences ses coups de cœur en décoration. «Nous avons eu une très belle participation aux conférences. Les visiteurs apprécient cette formule», note Maxime Rodrigue.

Malgré un bilan très positif, les organisateurs de l’Expo habitat avouent que les visiteurs ont dû composer samedi après-midi avec des stationnements bondés. Au même moment que le salon, les Draveurs de Trois-Rivières affrontaient les Éperviers de Sorel dans le quatrième match d’une série de quatre de sept. Maxime Rodrigue affirme qu’il a tenté de faire déplacer le match, mais cela était impossible. «L’an prochain, il va falloir éviter ça. Le stationnement est déjà plein avec le salon. On espère que cela n’a pas fait fuir des visiteurs», soutient-il.