Pierret St-Pierre sera de passage à Trois-Rivières mardi. À 67 ans, elle a planifié un voyage de 2000 km de marche.

Un voyage de 2000 km en solo

TROIS-RIVIÈRES — Pierret St-Pierre marche depuis 47 jours. Mardi, c’est en traversant le pont Laviolette, un pas à la fois, que cette Carletonnaise de 67 ans fera son arrivée en sol trifluvien.

Le 20 avril dernier, elle a entamé un périple de 2000 km entre Niagara et Carleton-sur-Mer. Un voyage seul avec elle-même qui s’étendra sur trois mois.

«Mon objectif est de faire la promotion de l’exercice. Je veux démontrer l’importance de bouger, autant sur le plan physique que sur le plan mental. J’ai choisi de marcher, car c’est ce que je fais de mieux», raconte-t-elle.

Dans quelques jours, elle aura 1000 km de marché et pourtant, rien ne laisse transparaître la fatigue. Au contraire.

«Je n’ai rien! Je suis en pleine forme! Je me sens bien et la solitude ne me pèse pas. Je suis une solitaire de nature. Beau temps, mauvais temps, il faut être capable de se débrouiller», raconte-t-elle.

Une longue préparation
Plus d’un an a été nécessaire pour préparer ce grand voyage. Chaque kilomètre a été planifié, rien n’a été laissé au hasard. «Je me suis entraînée, physiquement, mais mentalement aussi», confie-t-elle.

Aujourd’hui, elle a planifié sa marche à Trois-Rivières. «Après le pont, je vais marcher sur Kruger, Notre-Dame Ouest, Royale et Laviolette. Il est possible que les gens me croisent», souligne-t-elle.

Pierret St-Pierre est formelle, l’important c’est de bouger. «C’est important de demeurer actif aussi longtemps que possible. Peu importe l’âge, le sport nous permet d’être en santé physiquement et mentalement. Pour ma part, j’espère pouvoir marcher jusqu’à 100 ans», conclut la Carletonnaise.