Le cadet René-Junior Rondeau Labonté participe aux Régates nationales des cadets de la marine, jusqu’au 24 août. Il est en équipe avec une athlète sherbrookoise.
Le cadet René-Junior Rondeau Labonté participe aux Régates nationales des cadets de la marine, jusqu’au 24 août. Il est en équipe avec une athlète sherbrookoise.

Un Trifluvien aux Régates nationales des cadets de la marine

Emmanuelle Leblond
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le Trifluvien René-Junior Rondeau Labonté participe actuellement aux Régates nationales des cadets de la marine, une compétition qui se déroule à Kingston. L’athlète de 18 ans a été sélectionné parmi les 50 meilleurs cadets navigateurs de voile du Canada.

En début de semaine, le cadet, qui évolue au sein du Corps de cadets 170 Radisson de Trois-Rivières, s’est prêté à trois jours d’entraînement avant d’entamer les quatre jours d’épreuve.

C’est la première fois que René-Junior participe à une compétition d’une telle envergure. Auparavant, l’athlète avait essayé de se qualifier aux régionaux, mais c’est en octobre qu’il a réussi à se hisser dans le top 5 afin d’accéder aux nationaux.

Le jeune homme entrevoit positivement son expérience.

Le Trifluvien René-Junior Rondeau Labonté a été sélectionné parmi les 50 meilleurs cadets navigateurs de voile du Canada.

«Honnêtement, dans la vie je suis quelqu’un de compétitif. Je prends la compétition très au sérieux, mais j’essaie d’avoir du plaisir au maximum parce que c’est ma dernière fois dans les cadets», confie René-Junior, fier représentant de la Ville de Trois-Rivières. Depuis les dernières années, l’athlète a réalisé plusieurs camps avec les cadets pour rejoindre le niveau élite, qui est axé sur la performance.

René-Junior est réaliste, mais reste confiant pour la suite.

«J’ai dû m’adapter au plan d’eau parce qu’il n’a pas les mêmes caractéristiques du plan d’eau à Bagotville, l’endroit où je faisais de la voile avant. J’ai quand même reçu de la théorie, donc je suis assez positif pour mon classement. J’ai une bonne connaissance des règles et de la voile en général», souligne le jeune homme.

Notamment, René-Junior est jumelé avec une athlète sherbrookoise. Ensemble, ils effectueront trois courses par jour, d’une durée moyenne d’une heure, précise l’athlète.

La compétition prendra fin le 24 août.