Le lancement de la campagne majeure de financement de la Fondation Albatros a été effectué jeudi à Trois-Rivières en présence de Mario De Tilly, président d’honneur de la campagne, Anne-Marie Hébert, directrice générale de la Maison Albatros, et Yves Gabias, président de la Fondation Albatros.

Un tournant dans la vie d’Albatros

Trois-Rivières — La relocalisation de la Maison Albatros dans une résidence plus grande marquera un tournant dans la vie de cette maison de soins palliatifs. Mais pour y arriver, la Fondation Albatros lance une vaste campagne de financement avec l’objectif d’amasser trois millions de dollars d’ici 2023, dont 1,3 million de dollars ont déjà été récoltés.

La Maison Albatros est installée sur la 1re Avenue à Trois-Rivières depuis 33 ans. Le problème est que l’organisme commence à être à l’étroit dans cette propriété.

«La bâtisse ne correspond plus aux normes. On a six chambres et une seule salle de bain dans la maison. On manque d’espace pour ranger des lève-personne. La cuisine a quatre places assises. On a le moyen d’envisager un avenir à la hauteur de nos ambitions», raconte la directrice générale de la Maison Albatros, Anne-Marie Hébert.

Albatros veut emménager dans l’ancienne infirmerie Kermania, utilisée par les Filles de Jésus, après l’avoir transformée pour accueillir non plus six personnes en fin de vie, mais 10 à court terme et 12 à plus long terme. Les plans prévoient l’aménagement de grandes chambres, toutes dotées de leur propre salle de bain et d’un lit d’appoint à la disposition des familles de la personne en fin de vie. Une salle à manger pouvant accueillir 20 personnes sera construite, de même qu’une salle de bain thérapeutique et une salle de recueillement.

L’inauguration de la nouvelle Maison Albatros sur le boulevard St-Louis est prévue pour juin 2020. Voilà pourquoi la Fondation Albatros mise sur la générosité des gens de la Mauricie. Yves Gabias, le président du conseil d’administration de la fondation, sait très bien que le milieu est fortement sollicité. Il croit toutefois que la mission de la Maison Albatros saura convaincre les gens de participer à cette campagne de souscription.

«Les gens sont sensibles à cette cause. On voit des gens en fin de vie mourir dans un corridor d’hôpital, ça arrive encore. Nous, on leur donne un confort et les soins qui sont donnés à Albatros sont formidables», mentionne M. Gabias, en précisant que les dons peuvent être échelonnés sur cinq ans.

La présidence d’honneur de cette campagne de financement a été confiée à Mario De Tilly. Le directeur général d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières semble persuadé d’atteindre l’objectif fixé.

«On a déjà 43 % de l’objectif qui est atteint. Un projet de trois millions de dollars, pour faire autant de baume au cœur, c’est trois fois rien», a déclaré avec émotion M. De Tilly.

La sollicitation auprès des entreprises s’accentuera, alors que celle auprès de la population débutera bientôt. Albatros peut aussi compter sur la participation du ministère de la Santé du Québec. La ministre Danielle McCann a annoncé jeudi qu’un budget récurrent de 150 000 $ est accordé à la maison afin de financer deux des quatre lits supplémentaires. Les deux autres lits de plus sont financés à même le budget global du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec.