Le champion Martin Massicotte, résident de St-Tite, a confié qu'un 10e titre représenterait une étape symbolique qui marquerait l'histoire de la compétition.

Un Québécois vise une 10e victoire en traîneau à chiens au Maine

FORT KENT — Le Québécois Martin Massicotte vise une 10e victoire à la course de chiens de traîneau Can-Am Crown International, la plus importante compétition du genre dans l'État du Maine aux États-Unis.

Le «musher», nom donné au meneur de chiens, a déjà remporté la course de 250 milles à neuf reprises.

Samedi matin, le départ a été donné à Fort Kent dans la complète cacophonie de jappements caractéristique de ces compétitions canines.

Un total de 35 traîneaux ont pris le départ dans trois catégories : 30 milles, 100 milles et 250 milles. Les gagnants peuvent obtenir leur qualification pour les compétitions de l'Iditarod et de la course Yukon Quest.

Les attelages partis de Fort Kent doivent se rendre à Portage Lake, puis à Allagash, avant de compléter la boucle pour revenir à Fort Kent. On attend le retour des équipes lundi matin.

Le champion Martin Massicotte est un résident de St-Tite. Avant le départ, il a souligné que d'importantes précipitations de neige dans le nord du Maine pourraient compliquer la tâche des meneurs de chiens. D'autres précipitations sont attendues au cours de la fin de semaine.

En entrevue, il a dit s'attendre à un parcours long et ardu en raison notamment de la température plus chaude et des précipitations prévues dimanche.

Le Québécois a confié qu'un 10e titre représenterait une étape symbolique qui marquerait l'histoire de la compétition.

Toutefois, qu'il gagne ou non, le meneur de chiens n'a pas l'intention d'être de retour pour la course de 2020. Il vise plutôt une participation à la célèbre épreuve de l'Iditarod, un parcours de 1000 milles à travers l'Alaska.