Andréanne Renaud, directrice des loisirs, du sport de la culture et des communications de la municipalité de Saint-Alexis-des-Monts, Jean-Philippe Clément, directeur de la Maison de l’Abondance, Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts et Katy Robert, citoyenne de Saint-Alexis-des-Monts et instigatrice du projet.

Un projet de solidarité à Saint-Alexis-des-Monts

Saint-Alexis-des-Monts — Un projet de solidarité ayant comme objectif de lutter contre la pauvreté a été mis sur pied dans la petite localité de Saint-Alexis-des-Monts grâce à une initiative citoyenne.

Le projet intitulé La Boîte de l’espoir est né d’une idée de la résidente de Saint-Alexis-des-Monts Katy Robert et a pour but de combler les besoins essentiels des familles dans le besoin.

«Parce que la pauvreté et la détresse ne dorment jamais, ce projet a pour but de tendre la main aux gens dans le besoin immédiat», mentionne l’instigatrice du projet.

Que ce soit pour se nourrir, se vêtir, se munir d’articles d’hygiène ou tout simplement pour recueillir de l’information sur les services offerts, cette «boîte» est maintenant accessible près du Complexe sportif Aurèle-Plante sept jours sur sept et 24 heures sur 24 heures, et ce, jusqu’à la fin de l’automne.

La «boîte» est divisée en trois sections: la section du bas contient des vêtements ou accessoires pour les jeunes, la section du milieu sert aux denrées non périssables et la section du haut est pour des articles de toilette ou pour la maison.

«Nous sommes très fiers de ce projet rassembleur et innovant et espérons que cela fera une différence auprès des gens dans le besoin», explique le maire de l’endroit, Michel Bourassa.

La Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts, la Maison de l’Abondance, le Centre dentaire Véronneau, le Marché Tradition et le travailleur de rue Patrice Duhaime mettront tous l’épaule à la roue afin que ce projet soit une réussite.

«Il était tout naturel pour nous de s’associer au projet. Cette boîte est très complémentaire aux services offerts chez nous», déclare Jean-Philippe Clément, directeur de la Maison de l’Abondance.

La population est aussi invitée à contribuer à ce projet solidaire en apportant des denrées, en recommandant quelqu’un ou en l’utilisant de façon adéquate.