Si le projet se réalise, l’usine sera construite au nord de l’écocentre de Louiseville, près de Marquis imprimeur, dans le parc industriel régional de la MRC de Maskinongé.

Un projet de plus de 50 M$ à Louiseville

Louiseville — Un projet d’investissement variant de 50 à 60 millions de dollars est dans l’air à Louiseville. La MRC de Maskinongé est en discussion avec une entreprise du Danemark qui évalue la possibilité de s’établir dans le parc industriel régional d’ici 2022.

Le service de développement économique et du territoire de la MRC travaille sur ce projet depuis le printemps. Les promoteurs convoitent un terrain de plus d’un million de pieds carrés situé au nord de l’écocentre afin de bâtir une usine qui embaucherait une dizaine de travailleurs hautement spécialisés.

Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du service, refuse de dévoiler précisément la nature des activités de cette entreprise pour des motifs de concurrence. Il confirme qu’une équipe de la MRC est allée au Danemark il y a un mois afin de visiter des installations de cette compagnie.

«L’entreprise évolue dans les énergies renouvelables, en développement durable, en collaboration avec le monde agricole. C’est dans le secteur manufacturier. Ce serait un projet novateur, d’économie circulaire. Toute MRC ou tout service de développement économique veut entendre ces mots-là!»

La mission économique au Danemark a permis d’apprécier la qualité du produit et des installations de l’entreprise.

Jean-Frédéric Bourassa

«Les opérations sont mécanisées, raconte Serge Berthiaume, conseiller en développement d’entreprises au service de développement économique de la MRC. Ils ont les données en temps réel, ils sont avancés au niveau technologique. Ce sont des emplois à valeur ajoutée, des emplois spécialisés. Ils ont aussi un centre de recherche à l’interne.»

Cette compagnie a des visées sur le marché canadien, mais a aussi des objectifs en terme d’exportation. En s’installant à Louiseville, l’entreprise aurait ainsi une occasion de s’implanter en territoire nord-américain.

«Le Canada et le Danemark sont relativement semblables, ont des climats qui se ressemblent. Là-bas, ils sont très axés sur le développement durable, avec des valeurs environnementales. Et pour eux, le Québec est rendu là», mentionne Jean-Frédéric Bourassa pour expliquer les motivations de cette entreprise à vouloir s’installer au sein de la MRC de Maskinongé.

Des représentants de cette entreprise sont venus deux fois à Louiseville afin de rencontrer les intervenants économiques de la MRC. Ils doivent revenir au sein de la MRC de Maskinongé à court terme.

Le dossier est donc bien en vie au service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé. Mais selon M. Bourassa, plusieurs étapes ont besoin d’être franchies avant d’annoncer un nouvel occupant du parc industriel régional de la MRC.

«Les lois sont différentes entre le Canada et le Danemark. Ça prend des permis pour réaliser le tout.»

L’implantation d’une usine à Louiseville serait la première d’une série d’installations en sol québécois pour cette compagnie.