La Saison du Tracteur, La Pitoune et Les Quatre surfeurs de l’Apocalypso seront vendues au Centre Bell.

Un nouveau trio au Centre Bell

Shawinigan — Tout près d’un mois après l’annonce de la vente de la microbrasserie Le Trou du diable à Molson Coors, un premier trio originaire de Shawinigan fera son apparition au Centre Bell, jeudi soir, dans le cadre du match entre les Flames de Calgary et le Canadien. Les amateurs de houblon pourront déguster La Saison du Tracteur, La Pitoune ou Les Quatre surfeurs de l’Apocalypso, trois bières brassées sur l’avenue de la Station qui s’introduiront dans le temple du hockey pour la première fois.

Lors de la confirmation de la transaction le 9 novembre, tous les yeux s’étaient tournés vers le Centre Bell comme opportunité d’affaires inouïe pour le Trou du diable. 

«C’était venu à l’esprit de tout le monde», sourit Isaac Tremblay, responsable du développement des affaires pour les produits de la microbrasserie. «Nous travaillons là-dessus depuis l’annonce. Pour nous, cette nouvelle représente le coup d’envoi des possibilités à venir!»

M. Tremblay spécifie qu’il s’agira d’une première incursion d’un produit de microbrasserie au Centre Bell. Non seulement les amateurs de hockey, mais ceux qui se présenteront à des spectacles artistiques et à d’autres événements sportifs pourront également faire cette découverte.

Pour cette grande première, 16 barils de 30 litres chacun ont été livrés au Centre Bell mercredi. Une délégation du Trou du diable se déplacera évidemment pour l’occasion et M. Tremblay souhaite avoir l’occasion de trinquer avec le président du Canadien, Geoff Molson!

Le porte-parole précise que «sept ou huit» propositions avaient été soumises pour cette première incursion au Centre Bell. Il n’est pas exclu qu’éventuellement, des bières plus saisonnières se glissent sous les comptoirs. Pour le moment, La Saison du tracteur et La Pitoune seront offertes en fût aux sections 116 et 122, au prix de 12,50 $ pour un verre de 20 onces. Les Quatre surfeurs de l’Apocalypso en bouteille sera servie en format de douze onces à la section 331, pour 9,25 $.

Selon M. Tremblay, ce nouveau marché aiguisera non seulement la curiosité des amateurs de hockey envers les produits du Trou du diable, mais aussi envers ceux des microbrasseries en général. 

«Ça va les porter à essayer autre chose», explique-t-il. «Plus on s’ouvre, plus on découvre de nouvelles saveurs et plus c’est bon pour le milieu.»

En ce sens, il considère que cette avancée constitue une belle démonstration des retombées positives de la transaction qui a saisi tant d’amateurs. Voilà pourquoi il prend avec un grain de sel les inquiétudes au sujet de l’avantage dont bénéficiera Le Trou du diable sur les tablettes d’épiceries à l’avenir en raison du pouvoir d’achat de Molson Coors.

«Il y a beaucoup de chemin à faire ailleurs que de se battre contre des confrères», commente-t-il. «Notre arrivée au Centre Bell est une bonne nouvelle pour tous les amateurs de bière de microbrasserie. Nous occupons déjà nos places sur les tablettes et nous comptons bien y rester. Notre but, c’est d’aller à des endroits où les microbrasseries ne sont pas présentement.»

M. Tremblay s’attend aussi à annoncer d’importants investissements pour augmenter la capacité de production à Shawinigan au cours des prochains mois.