Le nouveau supermarché Metro Plus Fournier du secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières a été inauguré mercredi soir.

Un nouveau supermarché de 14 M$ pour Metro Fournier

TROIS-RIVIÈRES — Inauguré il y a presque 13 ans, le supermarché Metro Plus Fournier du secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières avait d’importants problèmes de pyrrhotite. Si bien que cette situation a forcé les propriétaires de l’entreprise à déménager l’épicerie. Au cours des derniers mois, un nouveau supermarché au goût du jour a été construit sur le terrain voisin grâce à des investissements de 14 millions $.

«Ce sont en effet des investissements globaux de 14 millions $. Cela représente les coûts du terrain, du bâtiment, d’équipements et de l’inventaire», mentionne Jean Fournier, le propriétaire du Metro Plus Fournier, lors de l’inauguration du nouveau supermarché mercredi soir.

L’ancien bâtiment du supermarché Metro Plus Fournier n’est pas le seul de l’entreprise touché par des problèmes de pyrrhotite. Nous savons déjà depuis longtemps que le restaurant Maman Fournier du boulevard Thibeau, qui appartient aussi à l’entreprise de Jean Fournier, est également touché par le cancer du béton.

Bien que la pyrrhotite soit à l’origine de l’obligation de déménager le supermarché et que cela entraîne d’importants investissements, Jean Fournier estime que les impacts sur une entreprise sont bien moindres que ceux vécus par les propriétaires de maison aux prises avec de la pyrrhotite dans les fondations.

«C’est majeur comme situation pour une entreprise. Mais en entreprise, c’est une autre réalité. Il y a plusieurs joueurs d’impliqués et c’est des affaires. Je pense aux 3000 familles de Trois-Rivières qui sont prises avec ce problème. C’est autre chose. Probablement dans la vie d’une famille, une résidence va être le principal actif qu’elle va avoir», soutient Jean Fournier. «Imaginez être obligé de défaire ce que tu as fait de tes mains. Ça, c’est une catastrophe. En entreprise, on est capable de virer rapidement à gauche ou à droite pour continuer.»

Présent lors de l’inauguration, le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, était impressionné par la capacité de l’entreprise de Jean Fournier de «rebondir». «J’admire beaucoup cette résilience», soutient-il. «Relocaliser une entreprise comme ça, c’est magique. Et c’est respectueux des clients et des équipes de travail de déménager juste à côté.»

Forcée d’établir le supermarché dans de tout nouveaux locaux, la direction du Metro Fournier a profité de l’occasion pour aménager le commerce en fonction des nouvelles réalités du secteur de l’alimentation. On retrouve donc sur place plusieurs produits frais proposés ainsi que des rayons spacieux. L’objectif est d’améliorer l’expérience des clients.

«Le magasin que nous occupions à côté va avoir 13 ans dans deux semaines. C’est sûr qu’en 13 ans, les choses changent et l’alimentation évolue beaucoup, alors tu te places au goût du jour», explique Jean Fournier. «Nous avons fait un supermarché des années 2020 et pour les dix prochaines années.»

Le tout nouveau supermarché permet d’ajouter 20 nouveaux postes à une équipe qui compte déjà 145 employés. D’ailleurs, les employés étaient présents en grand nombre mercredi soir lors de l’inauguration du nouveau magasin. Les nouveaux environnements de travail plus agréables favoriseront, estime Jean Fournier, la rétention de la main-d’œuvre dans le contexte de pénurie que nous connaissons actuellement.

Le nouveau supermarché a été inauguré dans une véritable ambiance de fête. Quelques centaines de clients, membres de Metro et Moi, se sont d’ailleurs déplacés pour l’occasion.