Patrick Ben, propriétaire de l’hôtel Quartier de Québec depuis 2017, vient d’acheter l’hôtel Les Suites de Laviolette.

Un nouveau proprio et un nouveau look pour l'hôtel Les Suites de Laviolette

TROIS-RIVIÈRES — L’hôtel Les Suites de Laviolette change non seulement de propriétaire, mais affichera une toute nouvelle image d’ici un an grâce à un investissement d’environ deux millions de dollars.

Patrick Ben, propriétaire de l’hôtel Quartier de Québec depuis 2017, vient d’acheter l’hôtel fondé en 1991 par la famille Fréchette. Les discussions se seraient déroulées durant environ trois mois avant que les parties concluent une entente qui a été finalisée mardi. Le montant de la transaction est gardé confidentiel, mais la nouvelle direction a des projets de développement pour sa nouvelle acquisition.

«Les Suites de Laviolette, c’est un hôtel qui est connu comme établissement, qui a une très bonne réputation, qui a un emplacement choyé dans l’environnement de Trois-Rivières. En sachant qu’on va mettre de l’avant un projet de rénovation, ce sera un hôtel d’envergure», déclare Alexandra Vachon, directrice générale de l’hôtel Quartier et des Suites de Laviolette.

Les deux millions de dollars serviront à refaire dès ce printemps le lobby, la réception, la salle de déjeuner et les corridors. La deuxième phase de rénovation se déroulera durant l’automne et l’hiver 2020-2021. Les 115 chambres de l’établissement auront de nouveaux meubles et une nouvelle décoration.

«On y va en profondeur, souligne Mme Vachon. L’hôtel est dû pour être rénové. Il y a eu des améliorations apportées à l’hôtel au cours des dernières années, mais rien de majeur. On met ça au goût du jour.»

Cette volonté de rénover l’hôtel repose sur un objectif d’augmenter l’achalandage. Selon Mme Vachon, l’hôtel affiche un taux d’occupation de 60 % sur une base annuelle. La nouvelle direction veut atteindre 70 % et même 73 % de taux d’occupation d’ici cinq ans.

«Pour y arriver, les rénovations auront un impact majeur. On va aussi développer davantage le secteur des affaires. Et d’ici trois ou quatre mois, on va installer une bannière. On est encore en négociations avec deux bannières d’hôtellerie. Avec une bannière, ça va augmenter la notoriété», estime Mme Vachon, qui précise que la bannière à choisir appartient à une chaîne d’hôtels canadienne.

Pour son patron, l’achat d’un hôtel à Trois-Rivières signifie quelque chose de particulier. Lorsqu’il a quitté la Chine pour s’installer au Canada, il y a 29 ans, M. Ben s’est établi à Trois-Rivières.

«Il a appris le français et par la suite, il est parti à Montréal. Avec l’hôtel de Trois-Rivières, c’est un retour à la source québécoise.»

D’après la directrice générale des Suites de Laviolette, l’établissement hôtelier compte une quarantaine d’employés. La nouvelle direction va conserver l’ensemble de ses employés.