Le Trifluvien Alain Gaudet peut désormais se nourrir seul grâce au bras robotisé OBI.

Un nouveau bras pour manger

TROIS-RIVIÈRES — C’était un jour de grande victoire pour Alain Gaudet, mercredi. Ce Trifluvien de 45 ans lourdement handicapé et qui multiplie les campagnes de financement afin de pouvoir obtenir les services pour demeurer chez lui a reçu le bras OBI, une machine robotisée qui lui permet maintenant de se nourrir seul. Une révolution pour lui, qui a pris son dernier repas seul il y aura bientôt six ans.

Alain Gaudet se souvient très bien du soir du 12 octobre 2012, où ses bras ont cessé de fonctionner. Atteint d’amyotrophie spinale de type 3, une maladie dégénérative qui cause la destruction des muscles, c’est ce soir-là qu’il a pris sa dernière bouchée seul. «Mon bras ne répondait plus après ça. Depuis ce jour, tous mes repas, j’ai eu quelqu’un pour m’aider à manger», raconte Alain.

Difficile de ne pas partager son sourire et son enthousiasme, mercredi après-midi, lorsqu’il a, grâce à OBI, porté une cuillère de compote de pommes à sa bouche, seul pour la première fois depuis plusieurs années. Le plus beau des cadeaux, pour un geste qui peut paraître si banal pour nous tous.

«C’est une grande victoire, et c’est aussi un gros boost pour mon estime. Non seulement je suis maintenant capable de me nourrir seul, mais en plus j’ai mené le combat pour trouver l’argent, monopoliser les gens derrière moi et amasser les fonds afin de pouvoir financer le robot. Je continue mon combat pour rester chez moi», constate-t-il, visiblement fier.

Il faut dire qu’Alain Gaudet est très actif dans le sociofinancement depuis plusieurs années, lui qui arrive à amasser près de 24 000 $ par année afin de combler les dépenses relatives aux différentes personnes qu’il engage pour venir l’aider à son domicile. Que ce soit pour la nourriture, les soins d’hygiène ou l’entretien quotidien de sa demeure, Alain Gaudet peut compter sur une armée de personnes, ses «anges» comme il aime les appeler.

Depuis quelques années, il a notamment reçu beaucoup d’aide de l’humoriste Mike Ward et de l’animateur Jeff Fillion, qui lui ont donné beaucoup de visibilité mais également ont contribué aux collectes de fonds, dont celle tenue lors de spectacles-bénéfices dans le cas de Ward.

Cette année, son objectif de pouvoir obtenir le OBI a motivé la poursuite de sa campagne de financement pour amasser les 7600 $ supplémentaires nécessaires pour acheter le bras robotisé. Alain Gaudet possède déjà un bras robotisé JACO, qui lui permet de saisir différents objets et effectuer des tâches qu’il ne peut accomplir de ses propres mains. JACO n’est cependant pas adapté pour le nourrir, étant donné le manque de précision des mouvements.

Toutefois, JACO pourra servir à activer OBI, alors que chaque commande donnée au robot doit se faire avec l’activation d’un bouton. Alain a, de lui-même, découvert que JACO pouvait effectuer ce mouvement afin d’activer OBI, qui va par la suite chercher la nourriture dans son assiette et la porter à sa bouche. Une innovation qui a grandement intéressé les distributeurs des deux modèles de bras robotisés, qui s’inspireront d’Alain afin d’améliorer les modèles mais aussi de former les futurs usagers.

OBI vient donc s’ajouter au quotidien d’Alain Gaudet comme un précieux allié pour éviter ce qu’il redoute le plus: terminer ses jours en CHSLD. D’ailleurs, partout dans son appartement, on constate des gadgets, des inventions, des installations maison de sa propre invention pour lui faciliter la vie et alléger le quotidien, lui qui se retrouve cloué dans ce fauteuil mais qui ne cesse de demeurer positif.

«Moi je ne me plains jamais. Je cherche plutôt à savoir comment je peux améliorer les choses quand il y a un problème. C’est ma philosophie», résume-t-il, faisant remarquer que chaque année où il amasse suffisamment de fonds pour combler l’aide de 30 000 $ offerte par le gouvernement, il fait économiser 60 000 $ aux contribuables québécois en restant chez lui plutôt qu’en CHSLD.

L’humoriste Mike Ward présentera son spectacle Mike Ward le Magnifique 6 en mai prochain, un spectacle qui permettra une fois de plus d’amasser des fonds pour Alain Gaudet.