La petite Léanne Baril quitte Saint-Tite mardi matin pour se rendre à Philadelphie avec sa mère Mylène pour y subir des traitements. Elles sont accompagnées sur la photo de Charlie, la sœur de Léanne.

Un Noël à Philadelphie pour Léanne Baril

SAINT-TITE — C’est jour de grand départ vers Philadelphie pour la petite Léanne Baril de Saint-Tite. La fillette de 4 ans atteinte du cancer passera les huit prochaines semaines dans un hôpital américain pour subir des traitements qui l’aideront à combattre la maladie.

«Nous partons enfin mardi matin, presque un mois après la date qui était initialement prévue», souligne la mère de Léanne, Mylène Francoeur. «L’attente a été longue, alors on est content que ça se concrétise.»

Ce voyage à Philadelphie ne sera pas de tout repos pour la fillette. Léanne est toutefois très heureuse de prendre le train pour se rendre dans un pays étranger. «Elle garde son sourire et garde le moral», avoue sa mère. «Mais elle n’est peut-être pas consciente qu’on part deux mois.»

La fillette passera donc son prochain Noël aux États-Unis. Elle sera toutefois entourée de sa famille, car son père et sa grande sœur iront la rejoindre pour l’occasion.

Un service de traduction sera aussi offert sur place, afin que Mylène Francoeur comprenne parfaitement les indications des médecins américains.

Le cancer de Léanne Baril est arrivé sans avertissement l’été dernier. En quelques jours à peine, l’œil de la petite était poussé en dehors de son orbite par le cancer. La maladie qui afflige l’enfant est un rhabdomyosarcome, un cancer qui s’attaque aux tissus mous et aux muqueuses. Rapidement après son apparition, le cancer avait progressé dans la joue, la bouche et dans le nez de l’enfant.

Aussitôt le diagnostic tombé, Léanne commençait des traitements de chimiothérapie à l’hôpital pour enfants Saint-Justine de Montréal. Les médecins voulaient conserver l’œil atteint de la petite et ils ont réussi. L’œl a presque repris sa position normale et la vision n’est pas atteinte.

Afin de mieux préserver les tissus du visage et pour mieux lutter contre la maladie, la fillette doit subir à Philadelphie des traitements de protonthérapie, une technologie qui n’est pas disponible au Québec. Entièrement payés par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), ces traitements à l’étranger entraînent inévitablement des frais pour sa famille.

L’épreuve que doit traverser Léanne a touché plusieurs personnes, particulièrement dans la MRC de Mékinac. Une importante vague de sympathies s’en est suivie. Une campagne de sociofinancement sur le site Internet Gofundme intitulée Tous pour Léanne Baril a permis d’amasser 13 623 $ afin de permettre à Léanne de suivre ses traitements à Philadelphie. Ces sommes permettront de payer le voyage de sa mère, mais surtout celui de sa tante qui les accompagne.

Enceinte de 26 semaines, Mylène Francoeur ne pourra possiblement pas passer les deux mois à Philadelphie avec sa fille. Elle s’attend à ce que son conjoint vienne la remplacer auprès de sa fille avant la fin des traitements.

La semaine passée, six jeunes du groupe départ@9 du Carrefour Emploi Mékinac ont tenu une activité à Saint-Tite où ils ont amassé 1643 $. Cela s’ajoute à d’autres initiatives menées dans Mékinac pour venir en aide à Léanne et sa famille.

Une infirmière du Centre hospitalier du centre de la Mauricie touchée par l’épreuve que traverse la fillette vend 1000 billets au coût de 20 $ chacun permettant de remporter plus de 5000 $ en prix. Josianne Gagnon espère ainsi amasser 10 000 $ pour la famille de Léanne ainsi que de 5000 $ pour Leucan Mauricie. Ces billets sont notamment en vente à DH électrique de Saint-Tite, au dépanneur du Carrefour à Saint-Georges, chez Gervais auto (succursale de Saint-Georges), à la boulangerie Germain de Sainte-Thècle, au Familiprix Christine Béland de Sainte-Thècle ainsi qu’au gym GPS énergie de Saint-Tite.

«On est vraiment chanceux. On remercie les gens qui font tout ça pour nous», mentionne Mylène Francoeur.