Le Nouvelliste
Le Carrefour sécurité en violence conjugale (CSVC) a lancé une vidéo promotionnelle pour faire connaître son modèle d’intervention. Sur la photo: Renaud de Repentigny, cinéaste et réalisateur, Natasha Normand, agente de liaison pour le CSVC, Caroline Duchesne, coordonnatrice de la surveillance communautaire à la Maison Radisson et Karine Messier Newman, coordonnatrice du CSVC.
Le Carrefour sécurité en violence conjugale (CSVC) a lancé une vidéo promotionnelle pour faire connaître son modèle d’intervention. Sur la photo: Renaud de Repentigny, cinéaste et réalisateur, Natasha Normand, agente de liaison pour le CSVC, Caroline Duchesne, coordonnatrice de la surveillance communautaire à la Maison Radisson et Karine Messier Newman, coordonnatrice du CSVC.

Un modèle initié en Mauricie fait des petits

Laurence Chartrand
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le Carrefour sécurité en violence conjugale (CSVC) est basé sur un modèle d’intervention initié à Shawinigan. Celui-ci est maintenant implanté dans trois autres régions du Québec, et le sera également en Belgique et en Tunisie prochainement.