Les déménageurs devront faire preuve de prudence avec cette vague de chaleur.

Un long week-end chaud et humide

LA Tuque — Le long congé de la fête du Canada sera sous le signe de la chaleur et de l’humidité. Dame nature ne fera pas de cadeau pour ce week-end qui coïncide avec de nombreux déménagements. Il faudra bien s’hydrater, la température pourrait atteindre 40 degrés avec l’humidex dans certains secteurs.

La température sera particulièrement pluvieuse à Trois-Rivières, samedi. On prévoit des averses intermittentes et des risques d’orages. Le thermomètre devrait indiquer aux alentours de 23 degrés. C’est dimanche que la chaleur et l’humidité feront leur entrée en force.

«Dimanche, lundi et mardi on sera aux alentours de 30 degrés. Ça va frôler les 40 degrés avec l’humidex. Lundi semble être la journée la plus instable de toutes ces journées-là. Il y aura quelques averses isolées. Mardi, on pourrait avoir un petit répit en termes d’humidité. La fin de semaine suivante, dans une dizaine de jours, on pourrait avoir une autre vague de chaleur. Ça reste à confirmer», a mentionné Steve Boily, météorologue d’Environnement Canada.

Il se pourrait même que des records enregistrés dans les vingt dernières années soient battus. Le maximum atteint pour un 29 juin à Trois-Rivières est de 31,6 degrés, pour un 30 juin on parle de 30,7 degrés, et de 29,6 pour un 1er juillet.

«On va s’approcher de ces valeurs-là et probablement qu’on va le dépasser le 1er juillet», estime le météorologue.

Du côté de La Tuque, les records seront plus difficiles à dépasser, on parle de 35 degrés pour un 1er juillet, de 37,4 degrés pour un 2 juillet et 33,1 degrés pour un 3 juillet.

Samedi, en Haute-Mauricie, les températures seront plus chaudes et il y aura moins de précipitations. On prévoit 26 degrés. Dimanche, ce sera du soleil mur à mur avec 30 degrés. Lundi, on parle de probabilité d’averses et le retour du soleil se fera mardi avec un maximum de 33 degrés.

«Ceux qui déménagent vont devoir faire attention et suivre les conseils habituels de s’hydrater et de prendre des pauses. On peut aussi déménager plus tôt ou plus tard pour éviter les grosses chaleurs de la mi-journée», note Steve Boily d’Environnement Canada.

Le CIUSSS émet des recommandations
Alors que la région s’apprête à vivre sa première vague de chaleur dans les prochains jours, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) invite la population à faire preuve de vigilance.

On conseille aux gens de bien s’hydrater sans attendre d’avoir soif, de rester au frais dans un endroit climatisé pendant quelques heures, de réduire les efforts physiques à l’extérieur particulièrement entre 10 h et 15 h et de se protéger du soleil.

Le CIUSSS suggère également de prendre soin des personnes vulnérables, des plus jeunes aux plus âgées.

«Les personnes les plus à risque de développer des symptômes si elles sont exposées à la chaleur accablante sont particulièrement celles qui auront de la difficulté à mettre en application les conseils de base. On n’a qu’à penser aux personnes âgées en perte d’autonomie ou vivant seules ou sans soutien social, aux bébés et aux jeunes enfants», a fait savoir le CIUSSS.

De plus, on soutient que les personnes souffrant de maladies chroniques, de problèmes sévères de santé physique ou de santé mentale pourraient voir leur état s’aggraver.

Les tout-petits peuvent se déshydrater rapidement et n’expriment pas facilement leur inconfort à la chaleur. Le CIUSSS suggère quelques précautions comme leur offrir à boire souvent, les rafraîchir plusieurs fois par jour, les protéger de la chaleur, limiter leurs activités extérieures, et ne jamais laisser un enfant seul dans une voiture ni dans une pièce où l’air ne circule pas.

Les symptômes suivants peuvent survenir lorsqu’il fait très chaud, crampes musculaires, épuisement, étourdissements, faiblesse, fatigue, aggravation d’une maladie chronique, coup de chaleur… On conseille de contacter Info-Santé au 8-1-1 et en cas d’urgence le 9-1-1.

Interdiction de faire des feux à ciel ouvert
Rappelons que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a émis une interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité, et cela, en raison des conditions qui sévissent présentement. Cette décision, prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), est en vigueur depuis le 26 juin. Le secteur de La Tuque est le seul visé par cette interdiction en Mauricie.

La SOPFEU rappelle que la collaboration de tous est essentielle afin que l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt soit respectée. Cette mesure vise à limiter les risques d’incendie de forêt.