Le parc des Chutes de Sainte-Ursule a reçu des aides financières totalisant près de 90 000 $ au cours des derniers jours.
Le parc des Chutes de Sainte-Ursule a reçu des aides financières totalisant près de 90 000 $ au cours des derniers jours.

Un joyeux coup de pouce pour le parc des Chutes

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Sainte-Ursule — Le député de Maskinongé, Simon Allaire, a annoncé des aides totalisant près de 90 000 $ pour le parc des Chutes de Sainte-Ursule au cours des derniers jours afin d’améliorer les sentiers et entretenir l’ensemble des infrastructures.

Une première aide financière de 78 853 $ avait été annoncée il y a une dizaine de jours dans le cadre du Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités en plein air (PSSPA) du ministère de l’Éducation afin d’améliorer les sentiers pédestres.

Dimanche, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le député Simon Allaire a remis un autre chèque au maire de Sainte-Ursule, Réjean Carle, pour l’entretien de l’ensemble des infrastructures du parc des Chutes. Cette fois, le chèque d’un montant de 10 000 $ provient du programme de soutien à l’action bénévole.

«Le parc des Chutes de Sainte-Ursule fait partie des joyaux de ma circonscription, il est important de le mettre à niveau et de l’améliorer afin de continuer d’être attrayant pour les visiteurs», a fait valoir le député de Maskinongé dans un communiqué.

«C’est une beauté environnementale extraordinaire, a-t-il ajouté dans sa vidéo. Ç’a servi beaucoup pour les citoyens et même pour ceux de l’extérieur quand nous n’étions pas en zone rouge pour aller prendre l’air, en respectant naturellement les règles de distanciation».

Le maire Réjean Carle se disait quant à lui très satisfait de l’obtention de cette aide financière du gouvernement. «Les retombées économiques touristiques sont importantes pour notre communauté et le parc des Chutes y contribue grandement, a-t-il fait savoir lors de l’annonce de l’aide de plus de 78 000 $. Les gens ont besoin de pratiquer des activités physiques extérieures, ils seront choyés de parcourir nos nouveaux sentiers!»

Pour la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest l’annonce traduit le désir du gouvernement d’accroître l’accessibilité aux infrastructures pour l’ensemble de la population. «Nous avons la chance, au Québec, de bénéficier de nombreux sentiers et de sites d’activités de plein air qui donnent à tous l’occasion de pratiquer des activités physiques en pleine nature», a-t-elle plaidé par voie de communiqué.