L'iceberg, probablement poussé par les forts vents, avait quitté la baie en cours de journée lundi pour aller s'exhiber plus au sud sur la côte ou en haute mer.

Un iceberg ressemblant à un pénis aperçu au large de Terre-Neuve

La nature propose parfois d'insolites créations. Un iceberg qui flottait lundi au large de l'île de Terre-Neuve a pris la forme sans équivoque d'un phallus humain, ce qui a bien fait rigoler des touristes.
Jamie Ellison, un horticulteur de la Nouvelle-Écosse aussi féru de photographie, n'a pas manqué d'immortaliser le «pénisberg» qui flottait sans pudeur, lundi, en face de Griquet, sur la côte est de l'île.
M. Ellison et son groupe d'une dizaine de touristes - surtout des botanistes américains - ont d'abord esquissé des sourires entendus puis laissé échapper des rires gênés, avant d'y aller carrément d'allusions grivoises devant le spectacle du monumental membre glacé érigé bien droit au-dessus des flots. C'est là qu'un des touristes a lâché «pénisberg» pour nommer la chose exhibée impunément au large.
Le groupe de touristes se dirigeait vers un café du village lorsque les regards se sont accrochés à cet engin flottant dans la baie de Griquet. L'équipée a quand même décidé d'aller y voir de plus près, même si le glaçon faisait semble-t-il plusieurs étages de haut.
Au début, M. Ellison y voyait plutôt la proue d'un navire, mais en pointant une lentille de 600 mm, il a modifié ses images mentales.
C'est la saison des icebergs, présentement, au large de Terre-Neuve, mais le groupe de botanistes était là pour étudier la flore alpestre de l'île.
Selon M. Ellison, l'iceberg, probablement poussé par les forts vents, avait quitté la baie en cours de journée lundi pour aller s'exhiber plus au sud sur la côte - ou en haute mer.