Lucie Hamelin a contribué de façon exceptionnelle à la profession des sages-femmes.
Lucie Hamelin a contribué de façon exceptionnelle à la profession des sages-femmes.

Un honneur pour la sage-femme Lucie Hamelin

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Saint-Élie-de-Caxton — L’Ordre des sages-femmes du Québec a récemment remis le Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec à Lucie Hamelin, retraitée du département sage-femme de l’UQTR où elle est devenue professeure à plein temps en 2010 après avoir été chargée de cours dès la première cohorte du programme, en 2002.

Ancienne présidente du Regroupement des sages-femmes du Québec pendant 7 ans, Lucie Hamelin a oeuvré pendant 35 ans comme sage-femme tout en participant à diverses commissions parlementaires et revendications auprès des élus pour obtenir un statut juste pour les sages-femmes. Ses efforts ont contribué à la création d’une loi encadrant la profession.

Elle a également été membre des comités de la formation et de l’admission de l’Ordre des sages-femmes et c’est au sein de ce dernier qu’elle aura été la plus active.

Elle analysait en effet les candidatures de sages-femmes formées à l’étranger qui désiraient pratiquer au Québec et a contribué à créer une certification à l’UQTR pour permettre à ces dernières de bonifier leurs acquis. Elle est finalement devenue présidente du comité d’admission.

Lucie Hamelin a été élue conseillère municipale à Saint-Élie-de-Caxton en 2017. Pour elle, il s’agit d’une transition naturelle puisqu’elle a développé l’habitude de négocier au cours de la période qui a mené à la création de l’Ordre des sages-femmes du Québec.