L'accident mortel est survenu sur la rue Saint-Joseph à Champlain.

Un homme meurt écrasé sous son véhicule à Champlain

CHAMPLAIN — Un citoyen de Champlain a connu une fin tragique, vendredi matin. L’individu âgé dans la quarantaine est mort après avoir été écrasé sous son véhicule.

La victime effectuait des travaux de mécanique sous son véhicule installé dans l’entrée extérieure de sa résidence. L’équipement utilisé pour soulever la voiture a vraisemblablement lâché, entraînant la chute du véhicule sur l’homme.

Vers 11 h 10, les ambulanciers, les pompiers et les policiers ont été appelés sur les lieux. La victime a aussitôt été transportée à l’hôpital où son décès a été constaté.

Une femme qui était présente a aussi été conduite aux services hospitaliers afin d’être traitée pour un choc nerveux.

L’homme serait un père de famille.

Un enquêteur de la Sûreté du Québec a été dépêché sur les lieux. Aucun élément suspect n’a été noté.

L’accident est survenu sur la rue Saint-Joseph, tout près de l’intervention policière menée à la fin du mois de février lorsqu’un homme a été arrêté après s’être barricadé. Faisant face à différentes accusations de vol et d’introduction par effraction, Steve Soucy était ainsi à l’origine de deux déploiements policiers en l’espace de trois mois. Les deux dossiers n’ont évidemment aucun lien entre eux. 

Des rampes
ou des chandelles

Le risque qu’une voiture s’écrase sur une personne faisant des réparations mécaniques s’explique par l’instabilité du véhicule lorsque celui-ci est monté sur un cric.

«Pour être en sécurité, ça prend des chandelles, ces poteaux avec quatre pattes. Tu montes le véhicule avec le cric et tu le redescends pour appuyer le véhicule sur les chandelles qui servent à le retenir. Tu peux monter une voiture sur deux ou quatre chandelles. Comme ça, le véhicule ne bouge pas. Il y a aussi les rampes: tu grimpes le véhicule sur des rampes et il est stable», conseille Dominic Legendre, gérant de l’atelier mécanique du garage Jean Bureau de Trois-Rivières.

M. Legendre rappelle qu’un cric seul ne doit être utilisé que pour changer un pneu. La personne se trouve à côté du véhicule, annulant les risques de se faire écraser par sa voiture si jamais le cric se met à bouger.



Vol qualifié à Shawinigan

SHAWINIGAN — Un vol qualifié a été commis vendredi matin dans une banque de Shawinigan.

Selon les informations fournies par la Sûreté du Québec, le vol a eu lieu vers 11 h 45 dans une institution financière située sur la 5e Rue de la Pointe. Un homme au visage caché a demandé de l’argent aux employés de la banque. Il semblait dissimuler une arme quelconque.

L’individu a quitté les lieux à pied avec l’argent. La police est par la suite arrivée sur les lieux et a aussitôt lancé une opération de ratissage.

C’est l’équipe des enquêtes sur les crimes majeurs qui est responsable de ce dossier.

Personne n’a été blessé durant le larcin qui a été commis en l’absence de clients dans la section du service à la clientèle de l’institution financière.