Un homme barricadé s'est finalement rendu aux policiers, vers 19h30 samedi, à Nicolet.
Un homme barricadé s'est finalement rendu aux policiers, vers 19h30 samedi, à Nicolet.

Un homme barricadé se rend aux policiers à Nicolet

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
NICOLET — Un homme dans la quarantaine, qui s'était barricadé et que l'on croyait possiblement armé, samedi en fin d'après-midi, sur la rue Gérard-Malouin, à Nicolet, s'est finalement rendu pacifiquement aux policiers vers 19h30. Un vaste périmètre de sécurité avait été érigé et l'immeuble à appartements où habite l'individu avait été évacué.

C'est vers 16h30 que des proches de l'homme en crise, craignant pour sa santé, ont fait part de leurs inquiétudes aux policiers. Arrivés sur les lieux, ces derniers ont été témoins de propos confus qui pouvaient laisser croire que celui qui s'était terré chez lui pouvait être armé. L'immeuble a aussitôt été évacué et les policiers auront mis près de trois heures à raisonner l'individu et à le convaincre de se rendre. On l'aura finalement conduit au centre hospitalier pour y recevoir des soins appropriés à son état, rapporte la Sûreté du Québec. Une enquête a été ouverte et il sera plus tard établi s'il y a lieu que des accusations soient portées, indique-t-on.

La Ville de Nicolet, par le biais de son système d'alerte, avait demandé aux résidents des rues aux alentours, dans un périmètre d’environ 300 m, de ne pas sortir de leur résidence, jusqu’à nouvel ordre. Le périmètre comprenait les rues Gérard-Malouin, H. N. Biron, Fabien Boisvert et le boulevard Louis-Fréchette (route 132), de même qu'une partie des rues de Monseigneur Lafortune, des Érables et Hyacinthe Saint-Germain. Malgré les appels à la prudence, l'opération policière a attiré plusieurs curieux.